Pilule du lendemain

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

J’ai oublié de prendre la pilule et j’ai eu rapport sexuel non protégé. Que faire ?

Dans un tel cas on peut avoir recours à ce que l’on appelle la pilule du lendemain. On la nomme ainsi car on la prend souvent le jour suivant le rapport sexuel. Pour rappel la période de fécondation s’étend en moyenne entre le 7ème et le 16ème jour suivant le premier jour des règles.

Lors d’un rapport sexuel, même pendant la période de l’ovulation, la fécondation de l’ovule ne se fait pas immédiatement. Le sperme doit entrer dans l’utérus, le remonter et pénétrer dans les trompes de Fallope. C’est là qu’il rencontre un ovule et qu’a lieu la fécondation (pénétration du spermatozoïde dans l’ovule). Puis l’ovule fécondé descend dans l’utérus où il va se fixer dans la paroi et la grossesse se poursuivre.

Cela peut prendre plusieurs heures voire plusieurs jours ! C’est durant cette période que la pilule dite du lendemain va agir. En Suisse, en Belgique et en France on utilise le Lévonorgestrel vendu sous le nom commercial de Norlevo®

Comment agit la pilule du lendemain ?

Cette pilule agit de plusieurs manières :

  • En retardant ou en bloquant l’ovulation (libération d’un ovule par les ovaires)
  • En bloquant la pénétration du spermatozoïde dans l’ovule
  • En empêchant l’ovule de se fixer sur la paroi de l’utérus

Quand prendre la pilule du lendemain ?

Il faut la prendre le plus tôt possible après le rapport non protégé. Son efficacité est de 95% si elle est prise le lendemain du rapport non protégé puis elle décroît. Le 3ème jour l’efficacité n’est plus que de 60%.

Après la prise de cette pilule il faut utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels suivants jusqu’après les prochaines règles. Après cela on peut reprendre la méthode de contraception habituelle.

Précautions à prendre

Étant  donné que la pilule du lendemain n’est pas efficace à 100%, il faut consulter en cas de saignements les jours suivants ou en cas de retard des règles même si cela ne signifie pas nécessairement qu’une grossesse est commencée.

Il a été démontré que chez les femmes pesant plus de 80kg l’efficacité de cette pilule est nettement diminuée. On peut alors utiliser la pilule dite du surlendemain (voir ci-dessous) ou mettre en place un stérilet dans les 5 jours suivant le rapport.

Effets secondaires de la pilule du lendemain

La pilule du lendemain peut provoquer des maux de tête, des nausées et des vomissements. En cas de vomissements dans les 3 heures après la prise de la pilule, il est conseillé de reprendre la dose initiale.

Cette pilule contient de l’ulipristal. Elle est vendue en pharmacie sous le nom de EllaOne. Elle est efficace durant les 5 jours suivant un rapport sexuel non protégé. En cas de vomissement dans les 3 heures il faut reprendre un autre comprimé. Comme avec la pilule du lendemain la prévention d’une grossesse n’est pas garantie à 100%. Cette pilule n’est en principe délivrée que sur ordonnance. Votre médecin vérifiera s’il y a contrindication avec un autre éventuel traitement en cours.

Ne pas confondre : pilule du lendemain et pilule abortive

La pilule du lendemain est en fait une pilule contraceptive (qui empêche la contraception) même si prise le lendemain d’un rapport sexuel.

La pilule abortive connue sous le nom de RU-486 ou Mifegyne® n’empêche pas la fertilisation de l’ovule mais met fin à une grossesse qui a déjà débuté, c’est-à-dire après la fécondation de l’ovule. Il s’agit donc d’une interruption de grossesse au moyen d’un médicament.

Articles sur les : maladies gynécologiques