Maladies sexuellement transmissibles

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il existe toute une série de maladies qui se transmettent par des contacts sexuels que ce soit par voie génitale, rectale ou orale (par la bouche)

Le plus souvent ces maladies se propagent par le sperme et les sécrétions vaginales. Elles peuvent, dans certains cas, se transmettre par le sang, en dehors des rapports sexuels.

Les patients atteints de maladies sexuellement transmissibles ne savent souvent pas qu'ils sont malades car ils ne présentent aucuns symptômes. Il ne faut par conséquent pas se fier aux apparences.

Causes des maladies sexuellement transmissibles

Les germes responsables de ces maladies se divisent en 4 groupes :

Les bactéries, qui provoquent essentiellement la gonorrhée (dite aussi Chaude pisse), la syphilis et les infections à chlamydia induisant des urétrites, ces cervicites (infections du col de l'utérus) et des salpingites (infections des trompes avec pour conséquence l'infertilité).

Les parasites qui sont les Trichomonas qui provoquent des urétrites

Les virus comme les papillomatovirus, ceux provoquant l'Herpès génital, le virus de l'immunodéficience humaine (le HIV ou virus du SIDA) ou les virus des hépatites A et B (infections du foie).

Les mycoses

Symptômes

Lorsque ces germes provoquent des symptômes au niveau des organes génitaux, il s'agit de :

  • Petits ulcères sur le gland, la vulve, dans le vagin ou sur l'anus.
  • Brûlures ou douleurs lors de la miction.
  • Écoulement de sécrétions au bout du pénis.
  • Perte vaginales blanches ou jaunes
  • Apparition de ganglions dans la région des organes génitaux, en particulier dans les aines.

Ces symptômes peuvent apparaître dans de délai de quelques jours à quelques semaines après un rapport sexuel. Parfois les symptômes disparaissent bien que la maladie ne soit pas guérie. La personne continue alors à être contagieuse.

Facteurs de risque des maladies sexuellement transmissibles

Rapports sexuels non protégés :

Une personne infectée effectuant une pénétration vaginale ou rectale sans préservatif, présente un risque élevé de transmettre son infection. Toutes les maladies n'ont pas le même potentiel de transmission. La gonorrhée se transmet très facilement. Le HIV (virus du SIDA) beaucoup moins quoique cela dépende du stade de la maladie chez la personne infectée et de l'état des muqueuses du partenaire (cf ci-dessous).

Rapport sexuels oraux :

La transmission des germes par la bouche est essentiellement le fait des virus, en particulier herpès ou HIV. Ce n'est pas une transmission fréquente à moins que la personne ait une inflammation des gencives ou des aphtes, ce qui facilite la pénétration du germe.

Présence d'une infection sexuellement transmissible préalable

Lorsqu'une personne est déjà porteuse d'une infection génitale, notamment une de celles causant des lésions des muqueuses, elle est beaucoup plus susceptible d'être infectée, car les germes trouveront une porte d'entrée dans le corps à travers ces lésions. Cela est en particulier le cas du virus HIV.

Prise de drogues par injections 

Les toxicomanes se passent souvent les seringues. Les aiguilles ne sont pas stérilisées de sorte qu'elles portent des traces de sang. Si le sang est contaminé par le virus HIV ou par ceux des hépatites, il y a de grands risques de transmission des maladies.

Adolescentes et sexualité

Chez les adolescentes, les cellules du col de l'utérus sont en constant renouvellement, ce qui augmente la sensibilité aux infections sexuellement transmissibles.

Mère- enfant : Lors de l'accouchement, une mère infectée par la gonorrhée, la syphilis ou les chlamydias, a de gros risques de transmettre sont infection à l'enfant avec des conséquences souvent graves.

Diagnostics : Il existe toute une batterie d'examens permettant de diagnostiquer les différentes maladies. Ces sont détaillés dans les chapitres se rapportant à chaque maladie.

Traitements : Les traitements sont précisés dans les chapitres se rapportant à chaque maladie.

Prévention contre les maladies sexuellement transmissibles

Préservatifs : Utiliser des préservatifs que ce soit pour les rapports sexuels proprement dits que pour les rapports oraux-génitaux.

Vaccination : Il existe deux vaccinations qui sont efficaces dans la prévention des maladies sexuellement transmissibles. Le vaccin contre le papilloma virus et celui contre l'hépatite B, la forme la plus dangereuse des hépatites.

Circoncision : La circoncision (ablation chirurgicale du prépuce) diminue le risque pour l'homme de contracter le HIV, celui de l'Herpès et le papilloma virus.