Lymphogranulome vénérien, maladie sexuellement transmissible

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible due à une bactérie nommée chlamydia (maladies sexuellement transmissibles)

Cette maladie est rare en Europe mais fréquente en Afrique de l’Ouest et du Nord, dans les Caraïbes, en Amérique du Sud, en Inde et en Asie du Sud-est.

Symptômes

La maladie se développe en 3 stades comme la syphilis.

Stade primaire : l’incubation va de 4 jours à 1 mois (possible mais rare 2-3mois) puis apparaissent des lésions sur les organes sexuels contaminés. Il s’agit de vésicules (petites cloques) se développant sur une surface indurée qui va s’ulcérer pour former un chancre. Cette lésion est indolore. Elle disparaît spontanément en quelques jours de sorte que la personne infectée ne s’en aperçoit souvent pas.

Stade secondaire : à ce stade, les symptômes se manifestent 10 fois plus souvent chez l’homme que chez la femme. Quelques à quelques semaines après la disparition des lésions primaires, apparaît un ganglion dans la région de l’aine. Il s’accompagne de fièvre, augmente de volume et devient douloureux. Après 1 à 2 semaines il se forme un abcès qui va s’ouvrir et se vider. La lésion va alors guérir pour ne laisser que quelques ganglions durs mais indolores.

Stade tertiaire ou stade ano-génital : à ce stade, qui a lieu 1 à 2 ans après la contamination, se manifestent des complications dans un petit nombre de cas (environ 7%). Ces complications sont plus fréquentes chez les femmes et les homosexuels masculins. Il s’agit d’une inflammation des organes génitaux externes ou du canal anal. La vulve ou les bourses enflent, réalisant un éléphantiasis. Le rectum et l’anus sont le siège d’une forte inflammation avec parfois formation d’abcès. Si la maladie n’est pas traitée, il va se produire un rétrécissement du canal anal.

Diagnostic : il se fait par la culture du pus ou par la sérologie (identification des anti-corps spécifiques dans le sang) au stade précoce.

Diagnostic différentiel :

Le lymphogranulome vénérien doit être distingué du chancre mou, de l’herpès génital et de la syphilis.

Traitement :

Les antibiotiques sont très efficaces contre le germe responsable de la maladie.