Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L'herpès génital est une MST qui se contracte lors de rapports sexuels

Cette contamination touche de plus en plus de jeunes personnes  et au niveau mondial une personne sur six est infectée. Cette infection est causée par deux sortes de virus, le virus herpès simplex 1 qui provoque l’herpès labial et le virus herpès simplex 2 qui touche les parties génitales.

L’herpès génital est une maladie qui débute lors d’une première contamination. Une fois la première éclosion guérie, le virus reste présent dans les ganglions jusqu’à la prochaine poussée. Parfois il ne se manifeste plus jamais.

La première apparition de l’herpès débute par une petite brûlure, puis une rougeur et enfin de petites pustules (il s’agit de petites cloques). Sur les parties génitales, tel le gland ou les lèvres du vagin, ces vésicules éclatent dès leur éclosion et apparaissent alors comme de petites ulcérations sur les muqueuses. En revanche si elles se déclarent sur la peau externe des organes génitaux, elles donnent de petites croûtes.

L’herpès est très contagieux au moment où existent les lésions (ulcérations ou pustules) . Il ne faut pas oublier que si les lésions se trouvent à l’intérieur du vagin elles ne sont pas visibles. Il est par conséquent très important de prendre des mesures de protection en cas de rapports sexuels.

Ce que vous devez savoir  sur l'herpes génital 

  • Dans 80 % des cas les symptômes sont minimes, voire absents.
  • Un test sérologique est possible pour déterminer dans quelle mesure la personne est contagieuse en dehors des récidives.
  • Une protection est indispensable pendant les poussées d’herpès (préservatif)
  • Les femmes enceintes se sachant contaminées par ce virus doivent absolument mettre au courant leur gynécologue afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires pour ne pas contaminer l’enfant lors de la naissance.
  • Un traitement dès la 36ème semaine de grossesse diminue le risque de transmission par la mère au moment de l’accouchement.
  • La césarienne est une alternative pour diminuer les risques de contamination de l’enfant s’il y a une poussée au moment de l’accouchement.
  • altUn traitement spécifique diminue de moitié le risque de transmission.

Traitement de l’herpès génital

Ces ulcérations ou ces pustules sont très douloureuses. Elles guérissent après 1 à 2 semaines. Leur guérison est plus rapide si on applique une crème antivirale, telle que le Zovirax, le Famvie,  le Valtrex, l'aciclovir.  Il faut cependant appliquer cette crème le plus rapidement possible, le mieux dans les 24 heures.

Lorsque les infections se répètent de manière très rapprochée, il est possible de mettre en route un traitement sur une longue durée, à faible dose, avec les médicaments précités. Ces traitements durent en général de 3 à 6 mois, après quoi on peut les stopper et être exempt de poussées pendant plusieurs mois, voire des années. Cependant, même ces traitements, n’éliment pas complètement le virus.

Mise en garde  : Ces médicaments ne sont pas conseillés aux personnes souffrant d’une insuffisante rénale.