Sport et mal de dos

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Quelles mesures pour préserver votre dos ?

La première mesure,conseillée par les spécialiste, est  d'entretenir la  musculature dorsale en effectuant des exercices adéquats. 

Cyclisme

Le cyclisme est un excellent sport pour renforcer la musculature des jambes. En revanche il provoque des tensions musculaires au niveau du dos et de la nuque. De plus, le VTT, étant donné les secousses qu’il implique, peut provoquer des lésions des disques intervertébraux.

Quelques conseils :

  • Portez des gants de cycliste et recouvrir le guidon de mousse pour réduire les secousses
  • Mettez éventuellement une suspension sur la roue avant
  • Utilisez un guidon droit pour diminuer la courbure du dos et de la nuque

Culturisme ou body-building

Soulever des poids provoque des charges qui peuvent être excessives pour le dos. Cela est particulièrement vrai pour les personnes d’âge moyen ou avancé car chez elles, les disques intervertébraux sont plus fragiles. Sous l’effet de charges, ces coussinets entre les vertèbres que sont les disques, peuvent se tasser et provoquer des tassements des vertèbres.

Quelques conseils :

  • Chauffez la musculature du dos avant de débuter les mouvements de charge
  • Soulevez les poids sur des machines qui guident les mouvements et préviennent des faux mouvements.
  • Faites-vous superviser par un entraîneur lors de nouveaux exercices
  • Donnez la préférence à la répétition des mouvements avec les mêmes charges plutôt que d’augmenter à tout prix les poids soulevés.
  • En aucun cas ne forcer lors des exercices

Golf

La pratique du golf exige des mouvements de force en rotation de votre dos. Cela provoque des contraintes sur les ligaments, les muscles et les disques.

Quelques conseils :

  • Faites-vous superviser par un entraîneur afin d’exécuter correctement les mouvements.
  • N’oubliez pas de bien échauffer votre musculature avant de jouer.
  • Pliez les genoux lorsque vous ramassez votre balle
  • Donnez la préférence à un sac de golf avec deux bretelles afin d’équilibrer les charges ou alors utiliser des sacs avec roulettes.

Course à pied (jogging)

La course à pied provoque des secousses et des compressions verticales à répétition sur les disques intervertébraux.

Quelques conseils :

  • Evitez de courir sur des surfaces dures ou inégales
  • Portez des chaussures bien adaptées et surtout avec des amortisseurs. N’hésitez pas à les changer dès qu’une usure se manifeste
  • Faites-vous enseigner la meilleure manière de courir par un entraîneur. En effet il existe des techniques de courses qui diminuent les contraintes sur la colonne vertébrale et les articulations.
  • Pratiquez un bon échauffement du dos et des jambes ainsi qu’un bon stretching musculaire avant de commencer à courir.

Tennis

Le tennis est un sport qui met fortement à contribution votre dos. Il exige une importante extension lors du service, des mouvements de rotations lors des frappes et des brusques accélérations suivies de blocages lors des déplacements.

Quelques conseils :

Bien apprendre les mouvements corrects avec un entraîneur. Il y a des techniques qui permettent de diminuer les contraintes physiques notamment lors des services ou des frappes.

Ski

Le ski nécessite une bonne musculature des jambes mais aussi du dos. Avant la saison de ski il est important de s’entraîner afin de développer cette musculature.

Bien s’échauffer avant de se lancer sur une piste, d’autant que le ski se pratique par définition dans un environnement froid.

Natation

La natation provoque un allongement des muscles du dos et des jambes. Mais elle peut aussi provoquer des contraintes sur la musculature dorsale.

Quelques conseils :

  • Maintenez votre dos bien horizontal lors de la nage sur le ventre.
  • Tournez uniquement la nuque lors de l’inspiration et non pas le torse
  • Pratiquez plutôt la nage sur le dos si vous souffrez de dorsalgies ou de lombalgies

Faites-vous instruire par un entraîneur afin d’apprendre à limiter les mouvements de torsion du dos.