Produits dopants, efficacité et risques

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Hormones et autres produits dopants sont fréquemment utilisés par les sportifs de haut niveau

Ces produits sont également, de plus en plus souvent utilisés, par des sportifs amateurs. S’ils améliorent les performances, ils ne sont pas démunis d’effets néfastes pour la santé. Il est important de connaître ces effets.

Les stéroïdes anabolisants

Ce sont  les plus utilisés pour augmenter la masse musculaire et la force. Le principal produit anabolisant naturel dont dispose le corps est la testostérone.

Cette hormone a deux effets naturels :

  • Effet anabolisant qui augmente la masse musculaire
  • Effet androgénique qui produit des effets masculinisant comme la barbe et la voix grave.

En médecine elle est prescrite uniquement dans les déficits avérés, ce qui est rare.

Les athlètes utilisent des dérivés synthétiques de cette hormone. Elle leur confère une musculature plus importante, leur permet de s’entraîner plus intensément et les aide à récupérer en cas de  blessures. Elle leur donne aussi une certaine agressivité utile en compétition. Le problème est que les doses à partir desquelles des effets secondaires importants apparaissent sont mal connues.

Effets secondaires des anabolisants

Les athlètes utilisent les hormones à des doses bien supérieures à celles prescrites en médecine. Aucune étude n’a été faite pour des raisons évidentes, en surdosant cette hormone. On constate tout de même des effets qui varient en fonction du sexe de l’athlète :

Chez les hommes, à part l’augmentation de la masse musculaire, on observe paradoxalement :

  • Augmentation de la taille des seins
  • Calvitie
  • Atrophie testiculaire
  • Infertilité
  • Impuissance
  • Augmentation du volume de la prostate

Chez les femmes on trouve des effets masculinisant :

  • Modification du timbre de la voix
  • Augmentation de la pilosité sur le corps (hirsutisme)
  • Calvitie de type masculin, c’est-à-dire débutant aux tempes
  • Augmentation de la taille du clitoris
  • Disparition des règles

Chez les deux sexes vont se développer :

  • Acné marquée
  • Risques de tendinite ou de rupture de tendon
  • Perturbation du fonctionnement du foie
  • Augmentation du « mauvais » cholestérol et diminution de « bon »
  • Hypertension artérielle
  • Agressivité
  • Freinage du développement statural chez les adolescents

L' androstenedione

C’est une hormone produite par les glandes surrénales, les ovaires et les testicules. Dans le corps elle se transforme en testostérone tant chez l’homme que chez la femme (en très petites quantités chez cette dernière). L’idée est par conséquent de prendre cette hormone en pensant qu’elle va se transformer en testostérone et avoir les effets favorables décrits ci-dessus.

En fait les études ont montré que la testostérone ainsi produite est rapidement transformée dans le corps en œstrogène, par conséquent fabriquer la principale hormone féminine : l’œstrogène. Elle n’a donc aucun effet sur la masse musculaire. En revanche elle aura des effets féminisants chez l’homme :

  • Acné
  • Diminution de la production de sperme
  • Atrophie testiculaire
  • Augmentation de la taille des seins

Chez la femme, à hautes doses, elle aura des effets paradoxaux tels que :

  • Acné
  • Voix grave
  • Calvitie

Hormone de croissance

Cette hormone développe la masse musculaire mais pas l’endurance ou la force. Les effets secondaires ne sont pas anodins :

  • Faiblesse musculaire
  • Douleurs articulaires
  • Rétention d’eau
  • Diabète
  • Cardiomyopathie (atteinte du muscle cardiaque)
  • Développement d’un syndrome du tunnel carpien
  • Hypertension artérielle

L'erythropoïetine

L’érythropoïétine est une hormone utilisée pour traiter les anémies sévères dues à une insuffisance rénale. Elle combat l’anémie en augmentant le nombre de globule rouge dans le sang. Or sachant que les globules rouges transportent l’oxygène aux différents organes et aux muscles, on améliore le rendement musculaire.

Effets secondaires

L’augmentation des globules rouges dans les artères et les veines favorise la survenue de thromboses veineuses et d’embolies pulmonaires. Plusieurs décès relevant de ces effets sont survenus chez des athlètes.

Les diurétiques

Les diurétiques produisent une élimination de l’eau du corps en augmentant la quantité d’urine émise. Ce faisant ils font perdre passagèrement du poids. Les athlètes les utilisent pour perdre quelques kilos et concourir ainsi dans des catégories inférieures à leur poids normal. Ils les emploient également pour diluer les autres substances dopantes dans les urines et espérer ainsi échapper aux contrôles.

Effets secondaires

  • Déshydration
  • Fatigue
  • Crampes musculaires
  • Vertiges et évanouissements par baisse de la pression artérielle
  • Perte de potassium et trouble du rythme cardiaque

La créatine

Ce n’est pas une hormone. C’est une substance contenue naturellement dans les muscles. Elle favorise la rapidité de contraction des muscles (explosivité). Elle est utilisée par les athlètes qui doivent mettre instantanément leurs muscles en action comme les sprinters, les haltérophiles, etc. On a prouvé son efficacité. Mais cette substance, lorsqu’elle est en excès, est rapidement éliminée par les reins. On doute par conséquent que les effets durent longtemps. Elle n’est pas interdite à la vente et on la trouve facilement dans le commerce. Elle n’est pas soumise aux mêmes contrôles que les médicaments. Il y a donc toujours des risques qu’elle soit contaminée par d’autres produits.

Effets secondaires

  • Crampes musculaires
  • Nausées
  • Diarrhées
  • Perte de poids
  • Lésions du foie et des reins à hautes doses

Les stimulants

Les stimulants agissent sur le système nerveux. Ils augmentent l’endurance, réduisent la fatigue, diminuent l’appétit et donnent de l’agressivité. En font partie la caféine et les amphétamines. Les boissons énergisantes du commerce contiennent parfois de hautes doses de caféine.

Effets secondaires

  • Nervosité, agressivité et insomnie
  • Palpitations cardiaques et troubles du rythme
  • Perte de poids (certains coupe-faim contiennent des amphétamines)
  • Hallucinations
  • Convulsions