La gymnastique est-elle conseillée contre le mal de dos ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La lombalgie est une douleur ou gêne fonctionnelle située entre la douzième côte et le pli fessier

La lombalgie est classifiée par les médecins selon sa durée :

  • La lombalgie aiguë, dure six premières semaines
  • La lombalgie subaiguë, dure entre six et douze semaines
  • La lombalgie chronique, dure au-delà de douze semaines

En savoir plus sur la lombalgie

On sait depuis longtemps que l’exercice est efficace contre le mal de dos, aussi bien pour la prévention que pour le traitement de la lombalgie.

Bien souvent notre réflexe est de bouger le moins possible, pensant ainsi que le mal disparaîtra plus rapidement. Et bien, il n’en est rien, c’est tout le contraire mais attention de ne pas en faire trop.

Que disent les médecins ?

Certaines études ont démontré que le mouvement améliore la guérison de toutes les structures du dos, soit : les muscles, les ligaments, les tendons, le cartilage et les disques. Un exercice modéré et adapté aurait un effet anti-inflammatoire.

L’American college of sports medecine (ACSM) recommande l’exercice comme prévention, avec modération et quelques ajustements en phase aiguë.

Le renforcement musculaire est important

Renforcement de la musculature abdominale et lombaire

Des exercices  adaptés sont préconisés deux fois par semaine, à raison d’une série de huit à quinze répétitions pour les moins de 50 ans ou de dix à quinze répétitions pour les plus de 50 ans. Pour les personnes d’un certain âge l’accent doit être mis d’avantage sur l’endurance musculaire plutôt que sur la force maximale.

Endurance cardiovasculaire

Des exercices renforçant l'’endurance  sont préconisés deux à trois fois par semaine. L’ACSM déconseille  la course à pied mais  encourage  la marche  rapide, durant cinq à 10 minutes deux à trois fois par semaine.

Entretenir la mobilité 

L’ACSM recommande tous les exercices de mobilité, particulièrement ceux qui concernent les muscles fléchisseurs et extenseurs du tronc et des hanches et cela au moins deux  à trois fois par semaine.

Qu'en est-il des activités sportives ?