Soja et santé, que faut-il savoir

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

soy 383497 1280Le soja est l’aliment de base depuis plus de 5000 ans dans les pays asiatiques

Le soja contient des protéines, des isoflavones, de la lécithine et des fibres qui ont tous des effets bénéfiques pour la santé.  

De nombreux scientifiques ont étudié les composants du soja.

  • Le soja est une source intéressante de protéines contenant tous les acides aminés essentiels.
  • Les isoflavones ont des effets semblables aux œstrogènes et sont de ce fait parfois appelés phytoestrogènes (oestrogènes végétaux).

On trouve dans les produits alimentaires le soja sous différentes formes : farine, beurre, de noix, lait, yaourt, tofu, nouilles, cubes de bouillon de soupe etc. La farine de soja se trouve parfois, en Espagne, dans des produits tels que le chorizo, le saucisson, la mortadelle ou encore le jambon cuit. 

En tant que complément alimentaire à but thérapeutique, le soja est utilisé sous forme de poudre ou de liquide, ce qui permet de mesurer les doses administrées.

Etudes des effets du soja sur la santé

Plusieurs études médicales ont étudié les bénéfices d’une alimentation à base de soja sur un certain nombre de problèmes de santé. Ainsi le soja serait susceptible de :

  • diminuer les facteurs de risque des maladies cardiaques
  • réduire les symptômes de la ménopause
  • faciliter les régimes amaigrissants
  • prévenir l’arthrite
  • préserver les facultés mentales  
  • réduire les risques de cancer du sein ou de la prostate

Toutefois les preuves médicales de leur efficacité dans ces pathologies ne sont pas toujours très solides.

Pour les enfants, l’utilisation de lait de soja peut remplacer le lait de vache en cas d’intolérance.

La législation française est cependant très sévère. Elle déconseille le lait de soja  pour les enfants en dessous de l’âge de 3 ans en raison de sa teneur en phyto-oestrogènes. Toutefois les phyto-oestrogènes sont actuellement réduits ou éliminés  dans les préparations de lait de soja pour les enfants.

Références prises dans la banque de données BDSP (Banque de donnée en santé publique) 

Les différentes études médicales concernant le soja

Le soja a été étudié pour connaître son effet sur :

Cholestérol

L’apport de protéines de soja dans l’alimentation peut diminuer modérément le cholestérol total et le mauvais cholestérol (HDL) et cela tant que le régime est maintenu.  Cet effet est clairement démontré.

Hypertension

Le soja est efficace pour faire baisser la pression artérielle mais la dose idéale n’a pas encore été démontrée.

Symptômes de la ménopause

Le soja diminue effectivement  les bouffées de chaleur dues à la ménopause. (On trouve de nombreux compléments alimentaires à base de soja proposé pour ce cas spécifique)

Diarrhées aiguës chez l’enfant

Le remplacement du lait de vache par du lait de soja diminue les symptômes.

Problèmes intestinaux

L’effet du soja sur les maladies inflammatoires de l’intestin (Recto-colite-ulcéro-hémorragique et Maladie de Chron) a été examiné dans une petite étude. Un effet a bien été démontré mais des études complémentaires doivent encore être faites pour le prouver.

Prévention et traitement du cancer

Les médecins disposent de données semblant accréditer une diminution du taux de cancers du sein, de la prostate et du colon en rapport avec la consommation de soja. Toutefois vu la grand nombre de facteurs qu’il faut prendre en compte (culture, style de vie, habitudes)  aucune conclusion définitive ne peut être émise pour l’instant.  

Le soja a également été étudié en rapport avec de nombreuses autres maladies mais d’éventuels effets bénéfiques n’ont pas pu être démontrés de manière définitive. Il s’agit du diabète, de l’arthrite, du vieillissement de la peau,  fibromyalgie, lithiase biliaire, etc.

Quels sont les éventuels effets secondaires possibles du soja ?

Le soja n’est pas toléré par toutes les personnes. En cas d’intolérance ou d’allergie il faut bien évidemment éviter toutes préparations à base de soja.

En cas de cancer du sein hormono-sensible ou de cancer des ovaires, voire d’endométriose, il faut en parler avec son médecin car les phyto-oestrogènes peuvent, dans ces cas, aggraver les cancers.

Interaction possible du soja avec médicaments, plantes ou compléments alimentaires

Le soja peut interagir avec certains médicaments et il convient de s’en informer auprès de son médecin traitant  ou du pharmacien.  Ceci est notamment le cas avec la prise d’anti-coagulants, d’anti-diabétiques ou de médicaments abaissant la pression artérielle.

En cas de prise de produits phytothérapeutiques tel le Ginkgo bilboa, il y a un risque d’hémorragie car les deux plantes agissent sur la coagulation.

Le soja reste un aliment que l’on peut intégrer dans le cadre d’une alimentation variée. Pris sous forme de complément alimentaire, il est connu pour avoir des effets favorables dans un certain nombre de cas.  Cependant ce n’est pas un produit miracle. Si vous choisissez de prendre du soja comme complément alimentaire il est préférable d’en parler à votre médecin traitant.