Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Le miel, un aliment pour la santé et la beauté

Fotosearch miel

Des peintures datant de 6000 ans avant J.-C. en témoignent. Les abeilles ont mis au point un aliment remarquable, dont elles sont seules à posséder la recette. Certains peuples en ont fait une nourriture sacrée, liée à la vitalité et à la longévité. 

Le miel est non seulement un aliment très riche (100 g de miel apportent  300 calories) mais il est également connu pour ses vertus médicinales. On peut l'utiliser pour mettre un peu de baume sur le coeur, pour la beauté (masque) et pour panser les plaies.

Ces nombreuses propriétés ont été depuis longtemps confirmées. De nombreuses études médicales ont démontré que le miel avait la capacité de guérir des plaies par ses propriétés antimicrobiennes, immunologiques et biologiques.

Propriétés antimicrobiennes du miel :

Le miel contient deux groupes de produits qui agissent contre les bactéries. Sans entrer dans les détails on peut dire que l’un se forme dans le miel et que son efficacité varie en fonction de l’origine florale du miel et que l’autre est sécrété directement par la glande nourricière de l’abeille. Le miel à la propriété de résister aux changements de température, à la lumière et de garder longtemps son efficacité. Il agit fortement contre les bactéries.

Propriétés immunologiques du miel :

Le miel possède la capacité de stimuler le système immunitaire, soit les défenses naturelles de l’organisme. On n’a pas encore identifié les composants responsables de cette action.

Propriétés physiques et biologiques du miel :

Par sa structure le miel peut couvrir uniformément le fond des plaies. Il absorbe les déchets et les tissus morts issus de la plaie en fonction d’enzymes particulières qu’il contient et favorise la création du tissu sain qui va combler la plaie. Il est tout indiqué pour guérir les plaies chroniques, souvent envahies par plusieurs souches bactériennes, très difficiles à maîtriser, comme on en trouve dans les ulcères variqueux. De plus, il limite l’adhésion des pansements sur les plaies en créant une interface visqueuse, non collante. Avec les médicaments usuels proposés par l’industrie pharmaceutique, il est difficile d’obtenir une action antibactérienne large, avec à la fois un effet désinfectant et antibiotique.

Le miel est un produit naturel mais….

S’il est vrai que le miel a des propriétés antimicrobiennes, il peut néanmoins être colonisé par des levures et des bactéries formant des spores, en particulier Clostridium botulinum (qui produit la toxine botulique). Le pollen et le nectar sont les sources de contaminations. Les abeilles sont alors porteuses dans leur tube digestif, de spores qui peuvent contaminer le miel. Ainsi il est recommandé pour les enfants de moins d’un à deux ans d’être prudent car ils ont encore un système digestif immature qui permet à cette bactérie de proliférer et de produire de la toxine botulique. Il faut toutefois relativiser car le nombre de germes dans le miel est très faible et qu’il faut pour cela utiliser des miels à usage médical qui sont strictement contrôlés.

Quand utiliser le miel ?

Il existe actuellement des pansements et des préparations à base de miel dans les pharmacies. Son efficacité a été  démontrée par des études médicales (Hôpital de Limoges, Hôpital universitaire de Genève)  mais que dans le traitement des brûlures, en chirurgie digestive et dans le traitement des ulcères chroniques des jambes.

Différents types de miel en fonction des fleurs butinées 

Les sauces à salade au miel

La gelée royale un fortifiant naturel 

Masque au miel pour le visage

Crème antirides à la gelée royale