Danger des radiations nucléaires

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il existe des éléments naturels, présents dans la nature, qui se transforment spontanément en dégageant un rayonnement.

Ces éléments sont appelés des isotopes. Le rayonnement qu'ils produisent est la radioactivité.

Parmi ces éléments, les plus fréquents sont l'uranium, le radium, le radon et le radiocarbone.

Le corps humain soumis à ces radiations peut subir des dommages qui vont des simples nausées et vomissements à la mort.

Il existe plusieurs sortes de radiations. On les qualifie en fonction de leur nature et de la substance à partir duquel elles sont émises. On les quantifie à partir de l'intensité de la dose et de la durée d'exposition. On distingue également la durée de vie des éléments radioactifs, sachant que ceux qui ont la durée de vie la plus longue sont les plus dangereux.

Radioactivité naturelle :

Certaines radiations, comme celles du Radon, sont naturelles en ce sens qu'elles sont émises par la nature des sols, en particulier volcaniques ou granitiques comme dans les Alpes, qui contiennent de l'uranium naturel. On les trouve également dans les espaces clos, comme les caves mal ventilés. Elles proviennent des briques fabriquées à partir de ces mêmes éléments. Même dans les régions où les doses de radiations naturelles mesurées sont les plus fortes, on n'a pas trouvé de maladies plus fréquentes que dans les zones les plus faiblement exposées.

Les doses émises sont cependant considérées comme trop faibles pour être nuisibles pour la santé.

L'uranium présent dans certains sols produit également des radiations. Elles sont également inoffensives sauf pour les mineurs travaillant dans les mines d'uranium, chez lesquels on a détecté une fréquence anormalement de cancer du poumon.

Radioactivité artificielle :

L'industrie enrichit légèrement l'uranium afin que son rayonnement soit plus intense et qu'il dégage plus d'énergie. Cet uranium est utilisé dans des centrales nucléaires.

Centrales nucléaires :

Les centrales nucléaires sont construites pour produire de l'électricité. Pour ce faire on utilise l'uranium enrichit. Celui-ci libère de l'énergie qui va chauffer de l'eau jusqu'à ce qu'elle se transforme en vapeur. La vapeur va faire tourner des turbines qui vont produire de l'électricité.

En produisant un rayonnement l'uranium se dégrade. En se dégradant il donne plusieurs produits également radioactifs comme le Césium ou l'Iode.

Ces deux substances, si elles sont libérées dans l'atmosphère, comme lors d'accidents nucléaires, sont inhalées par l'air et ingérées avec les aliments.

On quantifie le degré de contamination par une unité de mesure appelée le Sievert. Plus la contamination est forte, plus les lésions sur les organes seront graves.

Effets des radiations sur l'organisme :

Les effets se feront ressentir quelques heures, quelques jours, quelques mois ou quelques années plus tard. Cela dépend de la dose absorbée.

L'effet des radiations se manifeste sur l'ADN des cellules du corps. Les cellules qui se divisent le plus rapidement seront les plus sensibles.

Ainsi les globules blancs qui se divisent rapidement seront les plus sensibles. Leur destruction va entraîner une importante diminution des défenses du corps avec risques de graves infections.

Les cellules reproductrices comme les spermatozoïdes sont également facilement détruites, ce qui provoque une stérilité.

Les fœtus chez lesquels les cellules se divisent et se multiplient rapidement seront également très sensibles aux radiations avec développement de malformations.

Les cellules de la peau seront brûlées.

A plus long terme, les modifications et anomalies engendrées par les radiations sur les cellules augmenteront les risques de cancer. Cela est particulièrement vrai pour la thyroïde dont la fonction consiste à capter l'Iode pour fabriquer des hormones. Si ce iode est radioactif, la concentration de radiations sera particulièrement élevée et les risques de cancer importants.

Ces effets sur l'organisme sont bien connus grâce aux études menées chez les personnes irradiées lors des bombardements de Nagasaki et Hiroshima.