Transpirer la nuit qu'est-ce que ça signifie ?

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Transpiration FotosearchLa sudation nocturne est un phénomène gênant

Les personnes qui en souffrent ne peuvent s'empêcher de se demander si cela signifie qu'elles ont une maladie. Qu'en est-il ?

La première chose à faire : se demander si la sudation ne découle pas de causes banales, à savoir la température de la chambre ; l'aération de la pièce ; des duvets trop épais ou une consommation d'alcool excessive le soir. Si l'on peut imputer la sudation à une de ces raisons, il suffira alors de supprimer la cause pour faire disparaître la sudation.

Si aucuns de ces éléments ne peuvent être retenus, le médecin va alors se demander si une des raisons mentionnées dans le tableau ci-dessous est en cause. Il va poser des questions (l'anamnèse) qui vont le mettre sur la piste de ces facteurs.

Sudation nocturne: importants éléments de l'anamnèse :

Indications        Remarques

"Bouffées de chaleur"

chez         

  • femmes en phase de ménopause
  • hommes orchidectomisés (castrés)
  • Attention: ne pas attribuer a priori une sudation nocturne à une ménopause
  • Alcool,drogues, médicaments
  • Sudation nocturne fréquente, même
    dans sevrage
  • Voir tableau ci-dessous (médicaments)
 
  • Risque de VIH, tuberculose
 
  • Fièvre (évent faire tenir un agenda)
  • Recherche d'une infection, tumeur
  • Perte pondérale non intentionnelle
  • Recherche d'une tumeur
  • Douleurs localisées
  • Recherche ciblée

Les médicaments responsables de sudations excessives sont mentionnés dans le tableau suivant :

  • Antidépresseurs
  • Antipyrétiques (médicaments contre la fièvre)
  • Hormones

Autres médicaments tels que:

  • Bêtabloquants
  • Hypotenseurs
  • Dérivés de la morphine
  • hormonothérapie cancer du sein 

Si vous prenez l'un de ces médicaments, votre médecin va soit vous demander de le stopper, soit de le changer. En aucun cas il ne faut cesser de prendre spontanément un de ces traitements car cela peut conduire à des complications parfois graves.

Toutes les maladies figurant dans le tableau 1) seront ensuite passées en revue. Chacune d'entre-elles possède des symptômes ou des signes particuliers (symptômes = ce que ressent la personne ; signes = ce que le médecin constate objectivement à l'examen clinique).

L'anamnèse et l'examen clinique seront ensuite complétés par des examens sanguins.

Traitement

La sudation nocturne est un symptôme c'est-à-dire la traduction d'une maladie et non pas une maladie en soi. C'est la raison pour laquelle il ne faut pas essayer de la traiter en tant que telle mais en rechercher la cause qui elle devra être traitée.

Il existe des formes de sudation excessive (hyperhydrose pour les médecins) pour lesquelles on ne trouve pas de causes. Ces « hypersudations » peuvent être localisées (mains, pieds ; aisselles) ou généralisées Dans ces cas sans causes particulières, on peut prescrire des Bêtabloquants s'il s'agit de transpiration diffuse ou faire des injections de Botox qui s'avèrent très efficaces lorsque l'on a affaire à des zones localisées.

Sources : sudation nocturne - Walter H. Reinhart, Max Kuhn

Département Innere Medizin, Kantonsspital Graubünden, Chur