Echinococcose provoquée par le ver du renard

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

En promenade, on est tentés de manger les petites fraises, les myrtilles ou d’autres baies qui se trouvent en bordure des chemins ou dans les bois

Ces fruits, généreusement offerts par la nature, sont certes sans pesticides mais sachez toutefois que leur consommation n’est pas dénuée de dangers. En effet, les renards peuvent contaminer ces baies par des parasites à travers leurs excréments. Cette contamination se produit sur les fruits qui se trouvent à moins de 30 centimètres du sol.

Les vers en cause sont des échinocoques. Ingérés par l’homme ils peuvent produire une grave maladie : l’échinococcose alvéolaire.

Qu’est-ce que l’Echinococcose alvéolaire ?

C’est une maladie, due à un ver de la famille des taenia. Elle est heureusement rare chez l'homme mais on la rencontre plus fréquemment depuis quelques années en raison de la prolifération des renards .

Le renard, mais parfois aussi le chien ou le chat, peuvent être porteurs de ces vers. Ils se développent dans leurs intestins. Puis les œufs de ces parasites sont expulsés avec les excréments de sorte qu'ils contaminent les végétaux avec lesquels ils sont en contact.

Chez l'homme, les larves se développent dans l’intestin grêle puis migrent par voie sanguine dans le foie, plus rarement dans d’autres organes. Dans cet organe elles forment des kystes plus ou moins volumineux. L’évolution de la maladie se fait de deux manière. Parfois l'immunité de la personne infectée parvient à tuer les parasites et parvenir ainsi à la guérison. D'autres fois elle se développe dans différentes parties du foie et migre dans les organes voisins tels les poumons, la rate, les muscles ou le cerveau. Dans certains cas, en fonction de la dissémination des parasites, le pronostic vital peut être engagé.

Le diagnostic se fait par les techniques d'imagerie (scanner, IRM) ou par des examens de sang (sérologie). Parfois la découverte est fortuite lors d'examens pratiqués pour d'autres maladies. Parfois ce sont les symptômes qui appellent les médecins à réaliser ces examens ainsi que des examens immunologiques spécifiques.

Symptômes de l’Echinococcose

  • Douleurs abdominales

  • Fatigues récurrentes

  • Jaunisse

Ces symptômes peuvent survenir 5 à 15 ans après la contamination. De ce fait le diagnostic est souvent posé tardivement.

Comment se fait la contamination ?

Elle se fait en général par la consommation de :

  • Baies sauvages non lavées

  • Champignons

  • Fruits tombés au sol

  • Autres plantes comestibles

  • Légumes du jardin (si visité par le renard)

  • Eau potable contaminée

Il est conseillé de laver soigneusement les fruits ou légumes ou de les faire cuire. La congélation ne tue pas les larves.

Elle peut aussi se faire par :

  • Contact avec un animal de compagnie, tel le chat ou le chien. (Il est conseillé de ne pas se laisser lécher le visage, de se laver les mains et à faire contrôler l’animal régulièrement chez le vétérinaire.)

Traitements de l’Echinococcose

- Chirurgical

Lorsque cela est possible, c'est-à-dire lorsqu'il n'y a qu'une seule lésion ou quelques lésions groupées, on peut ôter une partie du foie. Cela permet une guérison définitive dans la majorité des cas. A noter que l'on complète la chirurgie par un traitement méàdicamenteux pendant encore deux ans.

- Médicamenteux

Lorsque les lésions sont étendues on prescrit un traitement médicamenteux à vie

Il n’existe pas de vaccination contre ce parasite

En Suisse l’office fédéral de la santé informe qu’il y a environ 10 à 20 nouveaux cas d’infection par an.