Les irrigations du côlon ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les irrigations du gros intestin sont destinées à rincer le côlon sur toute sa longueur. De nombreux thérapeutes prônent leur efficacité pour la santé.

Ces lavements se font avec de l’eau ou peuvent contenir des enzymes, du café, des probiotiques, de l’ozone et/ou des plantes. Le liquide est introduit au travers d’un tube ou d’un spéculum inséré dans le rectum comme un lavement. La quantité de liquide peut varier de quelques litres à plus de 100 litres, à raison de quelques litres à la fois.

Les séances en cabinet durent de 25 à 30 minutes et peuvent inclure un massage abdominal.

Pour ceux qui souhaitent faire eux-mêmes leurs irrigations, ils peuvent trouver des kits pour usage à domicile, permettant de s’administrer graduellement le liquide à partir d’un réservoir de 20 litres. Certains systèmes proposent des tuyaux ou spéculums jetables, d’autres des composants réutilisables qu’il faudra stériliser après chaque usage.

Qu’en pense le corps médical ?

Il n’existe aucune preuve que les irrigations du côlon, dans le but de « détoxifier » l’organisme, soient bénéfiques pour la santé. Il pourrait même y avoir des complications parce que les laxatifs contenus dans ces nettoyants peuvent provoquer des ballonnements, des crampes et des diarrhées.

Mise en garde pour les accros des lavements du côlon

Une utilisation trop fréquente peut induire une dépendance. Les complications de l’irrigation colique incluent des abcès étendus, des troubles des électrolytiques (sodium potassium) et même des défaillances cardiaques en relation avec l’absorption excessive d’eau, et des perforations intestinales.