Sang dans l'urine, hématurie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Quelles sont les causes d'avoir du sang dans l'urine ?anatomie des_voies_urinaires

Découvrir du sang dans l’urine est toujours une expérience impressionnante et qui justifie de consulter le médecin.

En fait la présence de sang dans les urines, appelée hématurie par les médecins, peut se trouver sous forme de traces, visibles uniquement au microscope micro-hématurie ou en quantité plus importante, visible à l’œil nu macro-hématurie.

Il faut préciser ici que même de faibles quantités de sang peuvent donner une couleur rouge ou brune à l’urine, comme s’il s’agissait de saignements importants.

Les causes de la présence de sang dans l’urine sont nombreuses

Ces pertes de sang peuvent provenir de n’importe quelle partie du système urinaire, des reins à la vessie en passant par prostate. Chez les femmes il est important de préciser si le sang provient bien de l’urine ou si l’urine est contaminée par du sang d’origine vaginale. 

L'infection urinaire est la cause la plus fréquente

L’infection peut se situer dans les reins (pyélonéphrite) ou au niveau de la vessie (cystite). La pyélonéphrite s’accompagne volontiers de douleurs dans le dos (à l’endroit où se trouvent les reins) et de fièvre ; la cystite s’accompagne de brûlures en urinant et de besoins d’uriner fréquents.

Hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)  : chez les hommes l’HBP est fréquente à partir de la 60aine. Un des symptômes, peu fréquent, associé à cette maladie consiste en des saignements dans les urines. Il y a bien évidemment d’autres symptômes bien plus fréquents causés par l’HBP.

Cancers du système urinaire : les cancers du système urinaire, que ce soit les cancers des reins, les cancers de la vessie lien avec le nouvel article ou les cancers de la prostate, peuvent se manifester, entre autre, par du sang dans les urines.

Calculs urinaires (lithiases urinaires) : la présence de calculs (pierres), dans les reins ou la vessie, provoquent en premier lieu des violentes douleurs mais s’accompagnent aussi de saignements urinaires.

Insuffisances rénales : les insuffisances rénales (fonctionnement insuffisant des reins) sont dues à des maladies diverses. La présence de sang dans les urines est fréquente mais généralement en très petites quantités (micro-hématurie) visibles uniquement au microscope.

Exercices violents : certains sports intensifs comme le football, la course à pied sur de longues distances, etc… peuvent entrainer la présence de sang dans les urines, parfois en quantité relativement importante.

Médicaments : les anti-inflammatoires tels l’aspirine, peuvent provoquer des pertes de sang dans le système urinaire. Les anti-coagulants comme le Sintrom, si trop dosés, entraînent également des pertes de sang plus ou moins importantes dans l’urine.

Parfois les causes de l’hématurie ne sont jamais trouvées, en particulier lorsqu’il s’agit d’un épisode unique. On pense alors que la cause provient d’un petit vaisseau sanguin qui s’est rompu.

Diagnostic de l'hématurie

  • Examens des urines au microscope pour s’assurer qu’il s’agit bien de sang dans l’urine et pour en évaluer la quantité. Cet examen permet également de détecter la présence de globules blancs et de microbes ce qui signe une infection.

  • Cystoscopie : le médecin introduit un fin tuyau souple dans la vessie, muni d’un système optique, ce qui lui permet de visualiser la vessie et ses éventuelles maladies mais aussi de voir le cas échéant si l’urine sanglante provient de plus haut (rein) et de quel côté.

  • Examens d’imagerie : scanner ou IRM permettent d’examiner les reins en détail ainsi que les uretères.

Traitement de l'hématurie

Le traitement dépendra de la cause de l’hématurie