Infections de l'urètre, conduit urine à la vessie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les infections de l’urètre (canal qui conduit l’urine de la vessie vers l’extérieur) sont très fréquentes.

Elles se manifestent par des brûlures lors de la mictions et ressemblent à des cystites.

Les germes responsables de ces infections sont nombreux. Le plus dangereux est le chlamydia.

Les jeunes femmes de moins de 25 ans sont très concernées par ces infections à chlamydia du fait qu’elles peuvent entraîner la stérilité. Les hommes ne sont pas à l’abri de ces infections qui auront certes moins de conséquences pour eux mais qui pourront néanmoins se transmettre à la femme lors de rapports sexuels. Un petit nombre d’entre eux se plaindront d’un écoulement de la verge.

Les médecins conseillent aux jeunes femmes de moins de 25 ans, ayant changé souvent de partenaires sexuels, d’effectuer un dépistage de ces germes. Ces germes infectent normalement le col de l’utérus et peuvent se transmettre aux trompes (conduits qui vont de l’ovaire à l’utérus pour y transporter les ovules). Les trompes infectées peuvent s’obstruer, empêchant le passage de l’ovule dans l’utérus et conduisant ainsi à la stérilité. On estime que c’est la cause la plus fréquente d’infertilité chez les femmes des pays développés. Chez l’homme ils n’ont pas d’influence sur la fertilité. En revanche ils peuvent provoquer des infections de la prostate souvent sans douleurs ou autres symptômes.

Chez la femme, le Chlamydia passe, dans presque 70% des cas, inaperçus. Les symptômes, lorsqu’ils se manifestent, produisent des pertes blanchâtres à jaunâtres, provoquant des brûlures et du pus à l’entrée du vagin. Parfois il peut se produire des saignements lors des rapports sexuels. A ce stade il est important de consulter car il ne s’agit pas des simples et habituelles pertes blanches inoffensives, dues à des champignons.

Contamination de l'urètre

Elle se fait généralement par le biais des relations sexuelles non protégées.

Le dépistage de l'infection de l'urètre

Chez la femme il s’effectue par le gynécologue qui va pratiquer un frottis vaginal (prélèvement sur les muqueuses) ou par la recherche du germe dans les urines.

Chez l’homme le dépistage se fait également par un frottis urétral et une analyse d’urine.

Le traitement de l'infection de l'urètre

Le médecin choisira le traitement en fonction du résultat de l’analyse. Il se fait au moyen d’antibiotique.

Autres types d’infections de Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) pouvant provoquer des urétrites

D’autres germes que le Chlamydia peuvent provoquer des urétrites. Ces germes se transmettent par contact sexuel direct, par des rapports bucco-génitaux ou par des rapports anaux.

Les principaux sont :

Mycose : Candida

Virus : Herpès

Parasite : Trichomonas

Le Trichomonas est un petit parasite qui cause une MST répandue dans le monde entier. La transmission de ce germe s’effectue essentiellement lors des rapports sexuels mais aussi exceptionnellement dans des milieux humides comme les piscines, sauna, bains turcs. Les femmes sont plus souvent atteintes que les hommes. Les symptômes sont des brûlures en urinant ou des pertes vaginales. Ils peuvent également provoquer des accouchements prématurés.