Ostéoporose, maladie des os

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ostéoporose

Dans l’ostéoporose le processus de destruction est plus important que celui de reconstruction

Les os sont formés d’une couche externe, très dure, et d’une partie interne constituée de travées ce qui allège l’os. L’os est en constante transformation. Il se remodèle c’est-à-dire qu’il se détruit et se reconstruit constamment. Comme dans l’ostéoporose le processus de destruction est plus important que celui de reconstruction, l’os devient plus ténu et s’affaiblit. Il s’ensuit des fractures qui surviennent au moindre choc.Les fractures concernent essentiellement les poignets, le col du fémur et les vertèbres.

Causes de l'ostéoporose

Les os se développent de manière optimale durant la jeunesse. La masse osseuse maximale est atteinte vers l’âge de 20 ans. Puis l’os se remplace moins vite qu’il ne reforme. Avec l’âge l’os devient naturellement plus cassant. Plus la masse osseuse est importante à 20 ans et plus lent sera le processus de destruction qui aboutira à l’ostéoporose.

Facteurs de risques de l'ostéoporose

  •  Les femmes sont plus touchées que les hommes, surtout après la ménopause

  •  Les femmes blanches et les femmes asiatiques sont plus touchées que les autres

  • Les risques de développer la maladie augmentent avec l’âge

  • La corpulence : les personnes fortement charpentées ont moins de risques d’être atteinte d’ostéoporose

Facteurs endocriniens de l'ostéoporose

  • Hormones sexuelles : la chute du taux d’œstrogènes  à la ménopause est une des principales causes d’affaiblissement des os chez la femme. Chez l’homme le taux de testostérone diminue progressivement avec l’âge ce qui réduit les risques d’ostéoporose. 

  • Hormones thyroïdiennes : chez les personnes atteintes d’hyperthyroïdisme (taux d’hormone thyroïdienne trop élevé) la destruction osseuse est accélérée ce qui provoque une importante perte.

  • Troubles alimentaires : les anorexiques sont des personnes à risque d’ostéoporose en raison de l’ingestion insuffisante de calcium. De plus les femmes anorexiques ont également des désordres hormonaux (stop des règles) ce qui augmente encore ce risque.

Effets secondaires de certains traitements contre l'ostéoporose

  • Cortisone : la cortisone augmente le processus de destruction de l’os. Cela se manifeste lors des traitements à long terme  uniquement.

  • Les by-pass, opération de dérivation intestinale pour traiter l’obésité. En diminuant la longueur de l’intestin, on diminue sa capacité d’absorption de plusieurs produits et notamment du calcium

  • Les médicaments utilisés dans le traitement du cancer de la prostate. Ils agissent en abaissant le taux de testostérone et par ce biais ils affaiblissent la structure de l’os.

Les effets du mode de vie

  • Une vie sédentaire favorise ne stimule la production osseuse alors que cela est le cas chez les sportifs. Le sport est donc un excellent moyen pour prévenir l’ostéoporose.

  • Une consommation d’alcool excessive augmente les risques d’ostéoporose probablement en diminuant l’absorption de calcium

  • De même le tabagisme favorise l’ostéoporose sans que l’on ait bien compris quel est le mécanisme concerné.

Symptômes de l'ostéoporose

  • Les symptômes ne se manifestent que lorsque l’ostéoporose est déjà bien présente. Il s’agit de douleurs essentiellement dorsales ou lombaires dues à l’affaissement de l’os qui se tasse.

  • Une perte rapide de la taille de quelques centimètres signe aussi un tassement vertébral.

Complications de l'ostéoporose

Il s’agit essentiellement de fractures au niveau du col du fémur, des poignets et des vertèbres. Ces fractures peuvent se produire pour des traumatismes minimes ou même sans traumatisme en ce qui concerne les vertèbres (fracture tassement). Les conséquences sont souvent dramatiques chez des personnes en principe âgées et qui auront beaucoup de peine à récupérer.

Diagnostic de l'ostéoporose

Le diagnostic doit être si possible préventif afin d’instaurer un traitement avant la survenue de complications. On utilise pour se faire une sorte de scanner, la densitométrie, qui mesure la densité de l’os. En dessous d’un certain seuil on sait que les risques de fracture sont élevés et qu’il faut traiter.

Prévenir l’ostéoporose grâce à l’acide zolédronique