Capsulite rétractile ou épaule gelée

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La capsulite rétractile est une maladie qui  provoque un blocage extrêmement douloureux de l’épaule

 
Les symptômes apparaissent progressivement en quelques mois puis ils disparaissent sur une durée
d’un à deux ans.
 
Symptômes :
se développent en 3 stades :
  • Stade de  la douleur : les douleurs sont d’une telle intensité que  tout mouvement de l’épaule est pratiquement impossible.
  • Stade du  gel : la douleur est souvent un peu forte mais l’articulation  de l’épaule devient raide.
  • Stade de  la récupération : durant cette 3ème  phase l’épaule se débloque peu à peu et la douleur diminue.
Causes :
 
L’articulation de l’épaule est constituée des os (omoplate et humérus) qui sont maintenus ensemble parCapsulite des tendons et des ligaments eux-mêmes insérés dans une capsule. Dans cette maladie la capsule s’épaissit pour des raisons inconnues et bloque tout l’appareil ligamentaire et partant tous les mouvements de l’épaule.
 
On note tout de même que cette maladie apparaît souvent après une longue immobilisation de l’épaule après une fracture, une opération une péri-arthrite scapulo-humérale (PSH)
 
Les personnes souffrant de diabète, d’une dysfonction de la glande thyroïde(hyper ou hypothyroïdisme) ou un Parkinson développent plus fréquemment que les autres cette affection.
 
Diagnostic :
Il se fait essentiellement par l’examen clinique. Les mouvements passifs de l’épaule (ceux que le médecin fait en manipulant votre épaule) sont très douloureux voire impossibles. L’examen clinique permet de distinguer ce diagnostic d’autre pathologie de l’épaule. Parfois des radiographies ou une IRM sont demandées mais essentiellement pour exclure une lésion associée (fracture, etc…).
 
Traitements :
 
Le traitement se borne le plus souvent à prescrire des antalgiques et anti-inflammatoires voire des dérivés de la morphine, l’évolution se faisant spontanément vers la guérison en 1 à deux ans.
 
Physiothérapie douce sous forme de stretching pour maintenir autant que faire se peut un peu de mobilité de l’épaule. Distension mécanique de la capsule par injection d’eau stérile puis en essayant de manipuler doucement l’épaule.
Injections de cortisone à but anti-inflammatoire ce qui peut diminuer les douleurs et faciliter la mobilisation.
Chirurgie ; si la guérison de se produit pas dans les délais attendus, les chirurgiens peuvent essayer de décoller les adhérences entre les  et la capsules par arthroscopie.
 
Acupuncture :
certains médecins tentent d’utiliser ce traitement avec des résultats inégaux