Canal lombaire étroit, douleurs bras et jambes

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Le canal lombaire étroit est une maladie qui se caractérise par un rétrécissement de canal situé dans la colonne vertébrale par où cheminent les nerfs qui vont du cerveau vers la périphérie

Le rétrécissement se produit le plus souvent au niveau de la colonne lombaire, raison pour laquelle nous avons intitulé cet article « canal lombaire étroit ». Mais on trouve également ces rétrécissements au niveau de la colonne cervicale.

Causes :

  • Arthrose : l’arthrose produit des déformations des os. Au niveau du canal vertébral, ces déformations produisent un rétrécissement qui comprime les nerfs  qui y circulent.
    arthrose
  • Hernie discale : une déformation ou une hernie du disque intervertébral va avoir les mêmes conséquences sur les nerfs.
  • Epaississement du ligament jaune : ce ligament se trouve sur la partie antérieure de la colonne vertébrale. Avec les années il peut s’épaissir, se durcir et bomber dans l’espace entre les vertèbres, s’appuyant sur les nerfs.
  • Suites de fractures : en cas de fractures de vertèbres, la cicatrisation peut provoquer des excroissances qui s’appuient sur les nerfs
  • Tumeurs : il existe des tumeurs qui se développent à partir des enveloppes des nerfs, formant des grosseurs qui compriment les nerfs.

Symptômes :

Ils vont dépendre de l’endroit où s’exerce la compression. Si elle se produit au niveau cervical, elle peut avoir un impact sur toutes les parties du corps situées en dessous. Ainsi les symptômes se manifesteront aussi bien dans les bras que dans les jambes.

Si la compression a lieu au niveau lombaire, seule la partie située en dessous sera affectée.

Les symptômes suivants pourront apparaître progressivement au cours du temps :

Diagnostic :

Il fera appel aux radiographies, à l’IRM et au scanner couplé à l’injection de produit de contraste dans le canal vertébral. Ces examens permettent de visualiser le canal et les nerfs qui s’y trouvent, voire les déformations causées par les compressions.

Traitements :

Il dépend de l’intensité des symptômes. Lorsqu’il s’agit de douleurs faibles à modérées, on se limite à prescrire des médicaments :

  • Anti-inflammatoires
  • Myorelaxant pour détendre la musculature qui se contracte de manière réactionnelle à la douleur ce qui tend à l’aggraver.
  • Opiacés à base de codéine
  • Neurontine et Lyrica : deux produit qui agissent sur les nerfs et diminuent les douleurs.
  • Cortisone :  on l’utilise dans ce cas en injections pratiquées directement dans le canal vertébral, là où se trouve la compression. La cortisone diminue l’inflammation et réduit de ce fait l’œdème réactionnel qui se développe.
  • Chirurgie : elle a pour but de décompresser la partie resserrée. Elle doit être envisagée en dernier ressort. Les résultats sont souvent insatisfaisants. Un second avis médical devrait être demandé avant de se soumettre à ce type de traitement.