Arthrose et problèmes d'articulations

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’arthrose est la maladie la plus fréquente de l’appareil locomoteur

C’est une maladie qui touche toutes les articulations avec une prévalence pour les mains, les orteils (hallux valgus) la colonne cervicale et lombaire, les hanches (coxarthrose) et les genoux (gonarthrose).

 
hallux_valgus gonarthrose
  Genou

Causes de l'arthrose

L’arthrose débute toujours par une détérioration du cartilage qui recouvre les articulations. Le cartilage est un tissu ferme mais néanmoins légèrement souple, qui recouvre et protège l’os des articulations. Il constitue cette surface brillante que l’on voit sur les os des animaux.

Ce cartilage peut, dans certaines circonstances, s’user. Cela se traduit tout d’abord par des irrégularités de surface puis par sa disparition progressive. En présence de ces irrégularités, les deux surfaces articulaires en contact dans l’articulation ne glissent plus de manière harmonieuse l’une sur l’autre. Lors de la disparition du cartilage, les os se trouvent directement en contact. L’os réagit en se déformant ce qui cause des limitations douloureuses des mouvements de l’articulation malade.

Facteurs favorisants l'arthrose

Avec l’âge les articulations ont naturellement tendance à s’user, en particulier chez les femmes, pour des raisons peu claires.
 
Les traumatismes : Une articulation qui a été traumatisée (fracture, distorsion à répétition, etc..) risque de voir les rapports articulaires (surface entre les deux os de l’articulation) ne plus bien coïncider. Ainsi le cartilage aura tendance à s’user précocément.
 
Les déformations articulaires : lorsque les os des articulations sont déformés, les charges  seront mal réparties sur l’articulation de sorte qu’une usure du cartilage se produira là où il y a surcharge.
 
L’obésité : par la surcharge qu’elle exerce sur les articulations, en particulier des genoux, est un facteur favorisant l’arthrose.
 
Les métiers qui induisent des mouvements répétitifs de certaines articulations ou des micro-traumatismes sont des facteurs de risque d’arthrose (frapper avec un marteau, utiliser un marteau-piqueur ou tout autre
outil induisant des vibrations).
 
Certains sports comme la course à pied qui provoque des chocs répétitifs sur les genoux est une cause reconnue d’arthrose.

Symptômes de l'arthrose

L’arthrose est une maladie qui se développe de manière très progressive. Les lésions observées cliniquement ou sur les examens d’imagerie (radiographies, scanner ou IRM) ne correspondent pas nécessairement
aux symptômes rapportés par le patient.
Douleur : c’est le symptôme le plus fréquent. Elle est présente à la mise en route de l’articulation (dérouillage matinal). Puis elle a tendance à s’estomper pour réapparaître pendant l’effort ou y faire suite.
Raideur : présente surtout le matin lors de la mise en route. 
Tuméfaction : Elle traduit une inflammation. Elle se retrouve surtout après des activités mettant fortement à contribution les articulations atteintes.
Déformations : Des déformations des articulations sont fréquentes. Elles sont dues au remodelage des os articulaires en contact les uns avec les autres. On voit également des épines ou becs de perroquet se former au niveau des vertèbres. Une particularité de l’arthrose des mains est l’apparition de nodules de chaque côté des dernières phalanges des doigts (nodules d’Heberden).
 
nodule_heberden spondylarthrose
Nodule d'Heberden Becs de perroquet
 

Evolution  de l'arthrose

Les lésions arthrosiques évoluent continuellement dans le temps de sorte qu’elles peuvent après un certain nombre d’années devenir invalidantes par les douleurs, les déformations  et les blocages qu’elles provoquent.

Traitements  de l'arthrose

Il n’y a pas de traitement qui guérisse l’arthrose. On peut toutefois en atténuer les symptômes et ralentir la progression.
Antidouleurs : on administre des antidouleurs pur comme le paracétamol ou des anti-inflammatoires (en comprimés ou en pommades) qui en réduisant l’inflammation agissent sur la douleur.
 
Corticoïdes : utilisés généralement en injections intra-articulaires, ils sont d’une grande efficacité. Ils doivent toutefois être utilisés avec précaution en raison de leurs effets secondaires.
 
Lubrifiants :
il existe des préparations de dérivés de l’acide hyaluronique qui agissent comme des substances visqueuses diminuant le frottement des surfaces lésées des articulations.
 
Extraits de cartilage : glucosamine et chondroïtine : Ces substances extraites de poisson, ne sont pas unanimement reconnues comme efficaces car les résultats des études effectuées sont contradictoires. ! aux risques d’interférer avec les anticoagulants.
 
Physiothérapie :
elle a pour but de préserver les mouvements en gardant la souplesse aux muscles et ligaments qui entourent les articulations. Les physiothérapeutes renseignent également les patients sur les manières de  gérer les occupations qui provoquent des surcharges sur les articulations.

Chirurgie en cas d'arthrose

 
En cas de déséquilibres de  charge  sur une articulation, on peut faire des corrections en réalignant les os de sorte que le poids du corps sur les surfaces articulaires se répartisse mieux. Cela se fait surtout au niveau des genoux, en corrigeant l’axe du tibia. On appelle ces interventions des valgisations tibiales.
 
genoux_en_x charge_mal_repartie__arthrose operation_requilibrage
Genoux en X Charge mal répartie=arthrose Opération de rééquilibrage
 
Arthrodèse : dans certains cas, notamment au niveau des chevilles, lorsque l’arthrose est très importante et très invalidante, on propose la fusion des deux os en contact. Cet accollement des os fait disparaître la douleur mais au pris d’un blocage complet de l’articulation.
 
Prothèses :
Il existe depuis longtemps des prothèses de hanche,  de genou ou d’épaule. Il y en a de partielles (seul une surface articulaire est remplacée) ou des totales (remplacement des deux surfaces articulaires). Depuis quelques années il existe également des prothèses de cheville.
 
prothese_genou prothese_de_hanche
Prothèse des genoux Prothèse des hanches

Prévention  de l'arthrose

Exercice : un exercice modéré tel la marche ou la natation, favorise le maintien de la souplesse des articulations
 
Repos lors des périodes d’exacerbation douloureuse.
Perte de poids en cas de surcharge pondérale : cela diminue les contraintes sur les articulations en particulier des hanches et des genoux. Les cannes peuvent également aider à soulager les articulations du poids du corps.
 
Patches de froid ou de chaud : le chaud peut aider à assouplir une articulation raide. Le froid s’utilise en cas d’inflammation et de tuméfaction.