Toux aiguë et toux chronique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La toux a pour but de libérer les voies aériennes (bronches) des sécrétions, des corps étrangers

Ces corps  étrangers peuvent être des aliments ou des boissons 

Types de toux

  • La toux aiguë, qui dure moins de 3 semaines
  • La toux chronique qui dure plus de 8 semaines

Cette distinction de deux types de toux  est importante car elle oriente le diagnostic et le traitement.

Toux aiguë

La cause la plus fréquente de la toux aiguë est généralement due à des infections virales dans le cadre de sinusite ou de bronchites. Des épisodes de toux inférieurs à 3 semaines se produisent également dans le cas où des microbes viennent infecter des  voies aériennes déjà porteuses d’une autre pathologie : asthme, Broncho-pneumopathie obstructive (inflammation chronique des bronches notamment chez les fumeurs), allergies respiratoires, inhalation de substances toxiques.

Toux chronique

Les 3 causes les plus fréquentes (90% des cas) de ce type de toux sont :

  • Rhumes chroniques, sinusites chroniques et polypes des cavités nasales et/ou sinusales
  • Asthme allergique mais aussi asthme d’effort ou encore syndrome d’hyperactivité bronchique (réaction exagérée des bronches à de la fumée, des odeurs ou des irritants)
  • Reflux gastro-oesophagien : la toux est provoquée par le reflux dans l’arrière gorge d’acide provenant de l’estomac. Cela survient essentiellement durant la nuit, en position couchée, durant le sommeil.

Autres causes moins fréquentes de la toux

  • Tabagisme : il induit une irritation chronique des bronches. Cela se traduit par des sécrétions abondantes dans les voies respiratoires qui à leur tour vont  entraîner une toux grasse, surtout le matin.
  • Médicaments : les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) sont des produits prescrits aux hypertendus. Dans 15% des cas ils provoque une toux sèche et persistante.
  • Cancers : les cancers des voies respiratoires supérieures et des bronches s’accompagnent de toux persistante  assez fréquemment.
  • Apnées du sommeil : cette pathologie fréquente ne provoque toutefois pas systématiquement une toux chronique
  • La tuberculose, actuellement rare en Europe, donne souvent une petite toux sèche et persistante.
  • Syndrome d’hypersensibilité réflexe de la toux : il s’agit d’une nouvelle entité dans laquelle on attribue les toux réfractaires et sans autres causes clairement définies à une dysfonction neurologique. Le système neurologique sensitif des voies aérienne serait plus sensible que la normale et réagirait par de la toux à des stimulations qui ne la provoquent pas habituellement chez la plupart des personnes.

Examens

Ils dépendent de la cause suspectée. Ils vont du traitement d’épreuve à des investigations poussées réservées aux médecins spécialistes : tests respiratoires (spirométrie), endoscopie sinusale ou brochique, tests allergologiques, etc…

Traitements

Traitements spécifiques : lorsque la cause est connue il faut évidemment la traiter indépendemment de la toux.

Traitement non spécifiques, c’est-à-dire ayant pour but de calmer la toux quelle qu’en soit l’origine :

Antitussifs centraux : ils agissent sur les centres de la toux au niveau du cerveau

  • Codéine : puissant antitussif
  • Dextrométhorphane, dérivé de la morphine non sédatif. Il est présent dans de nombreux comprimés et sirop contre la toux
  • Anti-histaminiques : surtout prescrits en cas de toux allergique

Antitussif périphériques, qui agissent essentiellement comme des anti-inflammatoires au niveau des bronches

  • Cortisone en inhalation, surtout efficaces en cas d’asthme ou d’allergies

A noter que les expectorants ne sont pas recommandés par les pneumologues, leur efficacité n’ayant pas été démontrée.