Nez bouché qui coule

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’obstruction chronique du nez est une gêne importante dans la vie de tous les jours

Le nez bouché oblige à respirer par la bouche et cela va se compliquer tôt ou tard par une pharyngite sèche chronique. Cette obstruction va également diminuer l’efficacité du système de défenses du nez et par conséquent entraîner des infections fréquentes du nez et des sinus. Enfin ces obstructions chroniques engendrent une baisse de l’olfaction (hyposmie ou anosmie) qui est très handicapante au quotidien car elle modifie la saveur des aliments.

Causes de l’obstruction du nez

Causes anatomiques

Une des malformations les plus fréquentes d’obstruction anatomique est la déviation de la cloison nasale. La forme du nez joue également un rôle. Les nez aquilins sont plus minces et leurs parois ont tendance à se rapprocher lors de l’inspiration. Enfin les tumeurs, bénignes ou malignes, peuvent également gêner le passage de l’air.

Causes fonctionnelles

Rhinite allergique ou rhume des foins. Il s’agit d’un gonflement de la muqueuse des cavités nasales dû non seulement aux foins (graminés) mais également aux pollens des fleurs ou des arbres. Ce rhume s’accompagne souvent d’une irritation des yeux et d’éternuements, voir d’asthme. Il se manifeste le plus souvent au printemps.
Si ces symptômes persistent toute l’année il faut alors penser à des allergènes qui sont présents en permanence. Ce sont généralement les acariens (petits parasites) présents dans la poussière des moquettes ou de la literie.

Rhinite hyperactive

Elle est présente toute l’année. Elle n’est pas accompagnée des autres symptômes décrits ci-dessus et surtout elle n’est pas allergique. Comme son nom l’indique il s’agit d’une hypersensibilité de la muqueuse nasale à toutes sortes de stimuli externes (air froid, soleil, etc.).

Rhino-sinusite chronique

Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse nasale et des sinus. On la qualifie de chronique lorsqu’elle dure plus de 3 mois. Elle s’accompagne souvent d’une sensation de lourdeurs au niveau de la face (pommettes ou front).

Polypose nasale

Souvent associée à la rhino-sinusite chronique, cette affection est caractérisée par le développement de polypes nasaux (formations bourgeonnantes) dans les cavités nasales. Ce n’est pas une maladie allergique. Lorsque les polypes sont accompagnés d’asthme et d’une allergie à l’Aspirine, on parle de la maladie de Widal.

Traitements 

La rhinite allergique se traite par des anti-allergiques (anti-histaminiques ou cortisone) en spray ou en comprimés. On peut également dans les cas où l’allergène est bien défini, procéder à une désensibilisation.
 
Pour les autres rhinites on prescrit essentiellement de la cortisone en spray sur d’assez longue durée (3 mois en moyenne) avec peu ou pas d’effets secondaires. Les sprays astringents sont à proscrire en dehors d’une durée de quelques jours car ils provoquent des rhinites sèches qui sont pires que le mal qu’ils sont sensés soigner.
 
Lorsque l’obstruction est due à des malformations, le traitement est alors chirurgical.