Cancer de la bouche ou cavité buccale

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le cancer de la bouche se développe dans n'importe quelle partie de la cavité buccale : lèvres, gencives, joues, palais ou langue

La plupart des cancers de la bouche débutent dans les cellules de surface de la cavité buccale. Il s’agit dans la majorité des cas de cancer à cellules squameuses.

Un certain nombre de facteurs de risque sont identifiés

  • Tabagisme : quel que soit sa forme : cigarettes, pipes ou cigares
  • Alcoolisme 
  • Exposition fréquente et prolongée des lèvres au soleil sans protection (en particulier montagne ou mer)
  • Rapports sexuels oro-génitaux par l’entremise du papilloma virus

Symptômes du cancer de la bouche ou de la cavité buccale

  • Grosseur ou tuméfaction à un endroit quelconque de la cavité buccale
  • Aphte de la bouche ou de la langue qui persiste
  • Placard blanchâtre (leucoplasie) ou rougeâtre à l’intérieur de la bouche
  • Douleurs d’une partie de la langue
  • Difficultés à mâcher ou à avaler ou sensation de gêne dans la bouche
  • Douleurs dents ou gencives

Diagnostic  du cancer de la bouche 

Examen par le médecin et prélèvement d’un fragment de muqueuse des lésions visualisées pour analyses microscopiques

Etude d’extension du cancer par endoscopie, scanner ou/et IRM. Il est important, en vu du traitement, de savoir avec précision si le cancer infiltre les régions proches et s’il a déjà fait des métastases (tumeurs à distances). L’extension est décrite en stade de I à IV en fonction de son importance.

Traitements  du cancer de la bouche

Les traitements dépendent de la partie de la cavité buccale affectée ainsi que du stade de la tumeur. On pourra administrer un seul traitement ou une combinaison de traitements.

Chirurgie 

Elle peut se limiter à ôter la tumeur, si elle n’est pas trop étendue. Elle peut aussi être plus invasive et comporter un curage ganglionnaire. Il s’agit ici non seulement d’enlever la tumeur mais aussi d’enlever tous les ganglions qui drainent la zone où se trouve le cancer et qui risquent d’être déjà envahis par des cellules malignes. Il s’agit en général des côtés du cou. On appelle cela un curage ganglionnaire.

Lorsque la chirurgie est étendue on procède ensuite à de la chirurgie plastique pour reconstruire dans la mesure du possible la cavité buccale.

Il risque évidemment d’y avoir par la suite des problèmes de déglutition ou d’élocution.

Radiothérapie 

On administre au patient des rayons qui vont détruire les cellules tumorales. La radiothérapie peut s’administrer seule, dans les cas de cancer découvert précocemment, avant ou après la chirurgie.

Les effets secondaires sont souvent assez gênants. Il s’agit de sécheresse buccale, d’ulcérations, de saignements, de perte de dents et de brûlures locales de la peau.

Chimiothérapie 

La chimiothérapie consiste à administrer des médicaments qui vont détruire les cellules tumorales. On peut la prescrire seule ou en combinaison avec la chirurgie et la radiothérapie.

Les effets secondaires dépendent du médicament. Il comporte des vomissements, des nausées et des pertes de cheveux.

Consulter d'autres articles sur les maladies OR