Brûlures dans la bouche et sur la langue

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les brûlures de la cavité buccale, nommées glossodynies par les médecins, peuvent affecter toute la bouche ou seulement une partie : langue, gencives, joues, palais

Ces brûlures peuvent s’accompagner de sensation de bouche sèche, de soif, de trouble ou perte du goût (goût métallique dans la bouche)

Ces brûlures peuvent être très invalidantes et les traitements parfois difficiles car les causes ne sont pas toujours claires.

Ces symptômes peuvent, à la longue, provoquer des troubles anxieux voire une dépression; des troubles du sommeil, des difficultés à s’alimenter.

Causes des brûlures dans la bouche et sur la langue

Les causes sont multiples et parfois il n'y a pas d'explications. Dans les cas où la cause ne peut être établie on pense qu’il s’agit d’une origine neurologique (perturbation du fonctionnement des nerfs).

Dans les autres cas on incrimine des :

  • Maladies dermatologiques telles le muguet (candidose), le lichen plan, la langue géographique
  • Sécheresse buccale  (xérostomie) qui peut survenir dans la maladie de Sjögren
  • Déficit en oligo-éléments ou vitamines : fer, zinc, acide folique ; Vitamines B1,B6,B12
  • Lésions des muqueuses par les dents ou par des produits utilisés pour les traitements des caries
  • Lésions des nerfs de la langue
  • Reflux acide à partir de l’estomac (reflux gastro-oesophagien)
  • Allergies à certains aliments, à leurs colorants ou agents conservateurs
  • Certains médicaments notamment les anti-hypertenseurs
  • Maladies endocriniennes telle celles de la thyroïde ou le diabète

On recherche des anomalies des taux de vitamines, de la formule sanguine, des tests allergiques, des tests salivaires, un éventuel reflux gastrique.

Traitements des brûlures dans la bouche et sur la langue

Lorsque la cause peut être identifiée, on prescrit un traitement en relation avec la cause.

Lorsque la cause ne peut être trouvée on donne des médicaments de type antidépresseurs ou anxiolytiques. On peut également administrer de la capsaïcine en tant qu’antidouleur spécifique.

Des traitements de type psychologique, telle la thérapie cognitivo-comportementale, peuvent soulager la symptomatologie.

En conclusion même si la disparition complète des symptômes est difficile à obtenir, un soulagement substantiel est souvent possible.