Glaucome, perte de la vue par lésion nerf optique

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Sous le terme de glaucome on regroupe une série d’affections de l’œil qui aboutissent à une perte de vision par lésion du nerf optique

Les lésions du nerf optique proviennent d’une hypertension du liquide (humeur aqueuse) contenu dans l’œil (hypertension intra-oculaire). Cette hypertension se développe souvent progressivement de sorte que la perte de vision se fait très lentement. Les personnes atteintes ne se rendent ainsi pas compte immédiatement de souffrir d’une maladie oculaire.

Causes du glaucome

Le liquide contenu dans le globe oculaire se renouvelle constamment. Le liquide passe de l’intérieur de l’œil vers la partie antérieure où il est éliminé par de minuscules canaux à travers un filtre situé à l’angle formé par la cornée et l’iris.

Dans certaines situations ce filtre peut s’obstruer et le liquide mal s’écouler. Il en résulte une augmentation de la pression du liquide dans l’œil.

Yeux-ecoulement normal_Ecoulement normal du liquide (photo : www.leem.org)

 

Types de glaucomes

 

Glaucome à angle ouvert : dans ce type de glaucome, l’angle formé par la cornée et l’iris est normalement ouvert mais le filtre ne fonctionne pas correctement ce qui produit une rétention de liquide et une augmentation de la pression. Ce dysfonctionnement se développe progressivement dans le temps.

Glaucome à angle fermé : ici l’angle formé par l’iris et la cornée est très fermé par un bombement de l’iris de sorte que le filtre est partiellement ou totalement obstrué. Cette situation se produit souvent de manière subite mais pas toujours.

Glaucome à pression normale : Dans ce cas il existe une lésion du nerf optique bien que la pression intra-oculaire reste normale. Dans ce cas le nerf optique dégénère suite à une insuffisance de l’apport en sang artériel. L’artère du nerf peut être rétrécie par des dépôts de cholestérol (artériosclérose).

Glaucome pigmentaire : enfin le filtre peut être bloqué par des pigments provenant de l’iris.

Les symptômes du glaucome dépendent du type de glaucome auquel on a affaire :

Glaucome à angle ouvert 

  • Perte progressive de l’acuité visuelle dans les bords du champ visuel (rétrécissement du champ visuel)
  • Stade tardif : vision tubulaire c’est-à-dire que la personne voit comme à travers un tuyau.

Glaucome à angle fermé 

  • Douleurs de l’œil
  • Nausées et vomissements si douleurs très fortes
  • Diminution soudaine de l’acuité visuelle
  • Halo autour des objets lumineux
  • Rougeur des yeux

Diagnostic du glaucome

  • Mesure de la pression intra-oculaire : on applique un appareil qui mesure la tension du globe oculaire
  • Observation du fond d’œil après dilatation pupillaire pour détecter d’éventuels dommages du nerf optique
  • Mesure du champ visuel : cela permet d’objectiver une diminution périphérique de la vision

Traitements du glaucome

Une fois déclarées, les lésions du nerf optique ne peuvent être soignées. En revanche on peut faire en sorte de baisser la pression intra-oculaire avant que les lésions se déclarent ou avant qu’elles ne soient trop importantes.

On parvient à cet objectif soit en diminuant la formation de liquide soit en améliorant le drainage du liquide.

Gouttes oculaires (collyres)

Dans les premiers stades de la maladie on prescrit le plus souvent des médicaments sous forme de gouttes. Les substances utilisées sont :

  • Prostaglandines : elles améliorent l’écoulement du liquide et baissent ainsi la pression. Elles peuvent foncer les couleurs de l’iris.
  • Bétabloquants : Ils réduisent la production de liquide ce qui abaisse la pression intra-oculaire. Il faut les utiliser avec précautions chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou de problèmes respiratoires.
  • Antagonistes alpha-adrénergiques : diminuent la production de l’humeur aqueuse. On peut avoir des effets secondaires locaux (irritation oculaire) ou généraux (hypertension, palpitations, fatigue).
  • Cholinergiques : augmentent l’écoulement de l’humeur aqueuse en améliorant le drainage.

Chirurgie : indiquée lorsque les traitements par gouttes sont insuffisamment efficaces ou lorsqu’ils sont mal tolérés.

Laser : On l’utilise dans le glaucome à angle ouvert. Avec le laser le chirurgien va désobstruer le filtre et rétablir ainsi un écoulement normal de l’humeur aqueuse. Avec les années une nouvelle obstruction peut se développer.

Mise en place d’un implant de drainage : on introduit ici un minuscule drain dans la sclérotique (blanc de l’œil) par lequel l’humeur aqueuse va s’écouler, réduisant ainsi la pression intra-oculaire.

Dans les cas de glaucome aigu à angle fermé, il faut intervenir en urgence. Le chirurgien va inciser le globe oculaire sur le bord de l’iris et permettre ainsi l’écoulement de l’humeur aqueuse ce qui va immédiatement abaisser la pression dans l’œil.

Autres articles sur l'ophtalmologie