Maladie d'Alzheimer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative du cerveau qui conduit à la démence

La maladie d’Alzheimer n’est pas la seule cause de démence mais elle est responsable de 60 à 70% des cas. Elle est très fréquente et représente un problème sanitaire majeur pour le futur en raison du vieillissement de la population.

En effet elle touche essentiellement les personnes après 65 ans. Causes : Le cerveau est constitué de milliards de cellules qui sont connectées entre elles. Chez les personnes atteintes de cette maladie on voit se développer des dépôts de fibrine entre les connexions. Cela perturbe la transmission des informations d’une cellule nerveuse à l’autre et aboutit progressivement à la démence.

Symptômes de la maladie d'Alzheimer

La démence est définie comme un ensemble de symptômes incluant les pertes de mémoire, perte du sens de l’orientation, du jugement, de la capacité de réaliser les actes habituels du quotidien et de la communication. Mais la maladie se développe progressivement. Ainsi l’on reconnaît des symptômes précoces et des symptômes tardifs. Les symptômes précoces sont des indices. Ils ne signent pas le diagnostic de maladie d’Alzheimer mais ils devraient inciter la personne à consulter un spécialiste (neuropsychologue) pour effectuer des tests plus poussés.

Problèmes de mémoires :

Tout le monde oublie une fois ou l’autre un numéro de téléphone ou le nom d’une personne. En cas d’Alzheimer les oublis concernent avant tout les faits récents. Ils deviennent de plus fréquents.

Troubles du comportement

L’Alzheimer conduit les personnes atteintes à avoir des comportements inappropriés comme mettre un manteau en été ou faire des avances sexuelles à une personne inconnue.

Troubles du langage et de la communication

Difficultés à se faire comprendre ou à comprendre ceux que les autres nous disent ou attendent. La faculté de trouver les mots nécessaires pour exprimer une pensée devient de plus en plus difficile.

Difficultés à accomplir les tâches du quotidien

Cela se manifeste par des difficultés à planifier des tâches (programmer les repas, payer les factures) ou à les exécuter de manière rationnelle

Désorientation

Ces personnes deviennent peu à peu incapables de se situer dans le temps et dans l’espace.

Difficultés d’avoir un raisonnement abstrait

Cela se traduit l’impossibilité progressive d’estimer un prix, de faire un budget ou un calcul

Perdre des objets

Les personnes avec un Alzheimer vont être incapables de se souvenir où elles ont mis un objet. Habituellement à cause du fait que l’objet n’est pas mis à sa place habituelle mais dans un endroit tout à fait incongru.

Saut d’humeur et de comportement

L’humeur peut changer extrêmement rapidement, passant d’un état serein à l’agressivité, sans raisons apparentes.

Changement de personnalité

La personnalité peut changer complètement. Quelqu’un qui s’est toujours montré confiant, peut devenir progressivement hésitant, dépendant des autres. 1

Perte d’initiative

Un signe précoce est l’apparition d’une passivité qui va progresser avec le temps. La personne peut rester immobile sans rien faire pour des heures. (source : association américaine de l’Alzheimer 2008)

Diagnostic de la maladie d'Alhzeimer 

D’emblée il faut préciser que le diagnostic de cette maladie est difficile aux stades précoces car les symptômes ne sont pas vraiment spécifiques au début de la maladie. En fait il n’y a pas un seul test spécifique de cette maladie.

Les spécialistes se basent sur :

  • L’histoire du malade afin d’exclure d’autres causes comme un traumatisme crânien ou une maladie générale avec répercussions sur le cerveau.
  • La prise de médicaments, certains pouvant induire confusion et troubles de la mémoire.
  • Examen physique y compris neurologique
  • Examens sanguins de routine, certaines personnes âgées pouvant devenir confuses en présence d’une simple infection urinaire

Test de compétences mentales :

  • Questionnaires qui testent la mémoire, la concentration, le langage et bien d’autres fonctions psychiques encore.
  • Examen neuropsychologique réalisé par un spécialiste, permet de quantifier la gravité des troubles et leur nature.
  • Examen d’imagerie médicale comme le scanner, l’IRM ou le PET-scan.Ces techniques permettent de visualiser des changements de la structure du cerveau et d’exclure d’autres maladies comme des tumeurs, des accidents vasculaires cérébraux ou une hydrocéphalie.

Traitement de la maladie d'Alhzeimer

 Il n’existe pas encore de traitement pour guérir cette maladie. Les médicaments à disposition permettent au mieux de soulager les symptômes. Certains traitements sont axés sur les facultés mentales, d’autres sur les troubles du comportement. Facultés mentales (mémoire essentiellement) Inhibiteurs de la cholinestérase ou régulateurs du glutamate : ce sont des substances qui interviennent au niveau des neurotransmetteurs (produits chimiques qui transmettent l’information d’une cellule nerveuse à l’autre) Il s’agit de l’Aricept, de l’Exelon et de la Razadine. Ils ont des effets secondaires, notamment des diarrhées, qui conduisent parfois à les arrêter.

Troubles du comportement :

Des anxiolytiques voire des psychotropes peuvent être prescrit pour calmer l’anxiété, l’agressivité ou les idées de suspicion ou de persécution. Des techniques de comportement des soignants et de l’entourage envers les personnes atteintes de maladie d’Alzheimer sont également utiles afin de ne pas perturber encore davantage le malade.

D'autres articles sur la maladie d'Alzheimer

Consulter d'autres articles sur les maladies neurologiques