Les migraines simples et accompagnées

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Parmi les personnes qui souffrent de maux de tête, 9  personnes Localisation-_migrainesur 10 souffrent de maux de tête ou de céphalées vasomotrices

Quels sont les symptômes des maux de tête ?

  • Douleurs prenant les deux côtés de la tête
  • Douleurs diffuses apparaissant progressivement, décrites comme sourdes et profondes
  • Douleurs apparaissent le matin dès le réveil ou parfois en cours de journée. Elles durent ensuite toute la journée voir plusieurs jours.

La migraine simple

Il s’agit d’une maladie chronique dont les symptômes sont décrits ci-dessus. Ils sont parfois exacerbés par le bruit ou la lumière de sorte que les personnes qui en souffrent recherchent le calme et l’obscurité. Les douleurs sont souvent unilatérales. Dans ce cas elles peuvent changer de côté d’une crise à l’autre. Parfois elles sont globales, touchant toute la tête. Elles peuvent également s’accompagner de nausées et de vomissements.

La migraine est souvent familiale. Les femmes en sont atteintes plus souvent que les hommes.

Les causes  de la migraine :

Différentes causes peuvent provoquer une sécrétion de substances chimiques dans les vaisseaux du cerveau. Ces substances provoquent dans une premier temps une contraction des vaisseaux à la surfaces des méninges (c’est la phase dite prodromale) puis les vaisseaux se distendent entraînant les douleurs.

Les facteurs déclenchant  la migraine:

  • Le stress
  • Certains aliments : chez certaines personnes les crises de migraines sont induites par du chocolat, du vin rouge, du fromage, la nourriture chinoise contenant beaucoup de glutamate, etc…
  • Les hormones : cela concerne les femmes dont les fluctuations des hormones pendant le cycle déclenchent des migraines
  • Des stimulations visuelles ou olfactives telles des lumières vives ou des odeurs de parfums, de fumée ou d’aliments.
  • Des modifications du temps de sommeil que ce soit le manque de sommeil ou une durée de sommeil plus longue que d’habitude (les migraines des jours de congé).
  • Les changements de temps ou plus exactement les changements de la pression atmosphérique.

La migraine accompagnée

La plus commune est la migraine ophtalmique. Cette migraine est caractérisée par une forte diminution voire un perte de la vue d’un œil, pendant la phase prodromale, c’est-à-dire, comme indiqué ci-dessus pendant la phase de la contraction des vaisseaux. A ce stade la perte de la vue ne s’accompagne pas de douleurs. Au moment de la phase de dilation des vaisseaux qui se produit après environ 10 minutes, la vue revient et la douleur apparaît. Lors des premières crises les personnes présentant ce type de migraine sont bien entendu affolées. Par la suite elles savent que tout va rentrer dans l’ordre en quelques minutes.

Traitements  de la migraine:

Il existe des médicaments pour prévenir les crises de migraines. On ne les utilise que lorsque les crises se suivent avec une certaine fréquence car il faut prendre ces médicaments tous les jours. Si les crises ne sont pas trop fréquentes et qu’elles répondent bien à des médicaments de crise, on va privilégier ces derniers.

Médicaments en cas de crises de migraine :

  • Paracétamole, Aspirine ou autres médicaments anti-inflammatoires sont souvent efficaces et suffisants pour le traitement des crises. Il importe de les prendre dès le début de la crise et de ne pas attendre qu’elle soit installée car alors les médicaments sont beaucoup moins efficaces.
  • Tryptans : il s’agit d’une classe de produits qui sont actuellement les plus efficaces dans les crises. Les plus connus sont le sumatryptan (Imigran) le zolmitryptan (Zolax) et l’élétryptan (Relpax). On les adminstre en comprimés. Certains existent en spray nasal voire en injection. Ils peuvent provoquer des nausées et des faiblesses musculaires.
  • Dérivés de l’ergot de seigle : Ergotamine (Cafergot) et dihydroergotamine. Beaucoup plus anciens que les précédents ils sont également moins efficaces.
  • Opiacés : ils sont rarement utilisés dans cette indication mais peuvent être prescrits lorsque les autres traitements ne sont pas supportés ou sont contrindiqués.

Anti-vomitifs : ces médicaments sont souvent prescrits en même temps que les médicaments spécifiques mentionnés ci-dessus afin de ne pas les vomir.

Médicaments en prévention  des migraines :

  • Bétabloquants : ces produits habituellement utilisés comme hypotenseurs ou dans l’angine de poitrine, se montrent assez efficace pour prévenir les crises de migraines. On les donne à doses progressives jusqu’à obtention de l’effet. Ils peuvent prévenir les crises ou tout au moins en diminuer la fréquence et l’intensité.
  • Antagonistes du calcium : cette substance, le vérapamil (Isoptine) a les mêmes indications du domaine cardio-vasculaire que le précédent. Il agit également en prévention, en particulier dans les migraines de type Cluster headache.
  • D’autres praoduits comme la gabapantine (Neurontine), la Dépakine, le Topamax ou même le Botox ont été testé et on démontré une certaine efficacité dans la prévention.

Autres possibilités de traiter la migraine :

  • Biofeedback : il s’agit d’une méthode de relaxation qui se montre assez efficace dans la prévention des crises de migraine. Cette méthode est enseignée par des thérapeutes qui mettent à disposition un matériel didactique et d’entraînement.
  • Acupuncture : méthode chinoise bien connue basée sur l’insertion de fines aiguilles en des points bien précis du corps (les méridiens) Plusieurs études sérieuses ont démontré l’efficacité préventive de cette thérapie.
  • La camomille, la vitamine B2 et le magnésium en injection durant les crises, ont tous montrer une certaine efficacité.

Autres articles sur les maux de tête :

Les migraines de cluster 

Les maux de tête dus à l'artérite

Les maux de tête causés par le froid

Céphalées dues à l'arthrose

Les céphalées dues à des hémorragies

Les céphalées de tension

Les maux de tête pendant les rapports sexuels

Consulter d'autres articles sur les maladies neurologiques