Maux de tête en cas de tumeur cérébrales

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les maux de tête en cas de tumeurs cérébrales sont présents dans 60 à 100% des cas en fonction du type de tumeur et de la localisation de la tumeur.

Les maux de tête en cas de tumeur sont présents précocément dans le 50 à 75% des cas.

Tumeurs cérébrales :

Il existe deux grands groupes de tumeurs cérébrales :tumeur_cerveau

les tumeurs primaires c’est-à-dire celles qui se développent directement dans le cerveau à partir d’un des tissus constituant le cerveau ou ses enveloppes (méninges) et les tumeurs secondaires ou métastases, qui sont des tumeurs à distances de la tumeur d’origine qui se trouve elle dans un autre organe.

Les tumeurs primaires se divisent elles-mêmes en tumeurs bénignes et tumeurs malignes. Les tumeurs secondaires, les métastases sont en général malignes puisqu’elles proviennent d’une tumeur qui à la possibilité de se disséminer.

Tumeurs primaires : on les nomme en fonction du tissu cérébral à partir duquel elles se développent. Par exemple, méningiome pour les tumeurs provenant des méninges. Il en existe une dizaine de types différents.

Tumeurs secondaires : les cancers qui disséminent le plus fréquemment sous forme de métastases dans le cerveau sont les cancers du sein, du colon, des reins, des poumons et les mélanomes.

Symptômes :

Compression-cerveauLa tumeur en se développant va prendre de la place dans la cavité du crâne. Le crâne ne pouvant de dilater puisqu’il s’agit d’un os, la tumeur va faire pression sur le cerveau qui est mou. Elle provoque ce que l’on nomme une hypertension intracrânienne. Lorsque la tumeur se développe dans le cerveau proprement dit elle va léser directement des cellules nerveuses avec pour conséquence des symptômes en rapport avec les fonctions exercées par ces cellules.

Les maux de tête se manifestent d’abord sous forme d’accès puis, graduellement ils durent de plus en plus longtemps avant de devenir permanents. Ils sont présents d’un seul côté du crâne mais peuvent être ressentis dans toutes la tête. Cela dépend de la localisation de la tumeur.

  • Nausées et vomissements
  • Troubles du langage
  • Trouble du comportement (changement de la personnalité)
  • Troubles de la sensibilité ou de la force dans une partie du corps
  • Troubles de la vue (vision double, perte de la vision d’un côté)
  • Troubles de l’audition d’un seul côté
  • Crises d’épilepsie

Facteurs de risque :

  • L’âge : les tumeurs du cerveau apparaissent plutôt chez l’homme âgé à l’exception d’une forme de tumeur, le médulloblastome que l’on trouve uniquement chez les enfants.
  • Groupes ethniques : Les tumeurs sont plus fréquentes chez les blancs à l’exception d’une forme de tumeur, le méningiome que l’on rencontre plus souvent chez les noirs.
  • Exposition aux radiations : cette exposition est réalisée en pratique lors des traitements de radiothérapie des maladies cancéreuses. Les radiations émises par les appareils électroménagers, les téléphones portables ou leurs antennes n’ont pas été jusqu’ici mises en causes dans la survenance des tumeurs cérébrales.

Examens diagnostiques :

  • IRM et scanner du cerveauIRM
  • Biopsie : excision et analyse d’un petit morceau de tumeur par une petite ouverture dans le crâne
  • Recherche d’une tumeur primaire dans d’autres parties du corps par scanner ou autres examens.

Traitements :

Le type de traitement choisi dépend de la nature de la tumeur et de sa localisation.

  • Chirurgie : on pratique une opération lorsque la tumeur est située dans une partie du cerveau facilement accessible (en surface) et lorsqu’il n’y a pas trop de risques de causer des lésions au cerveau qui se traduiraient par des troubles neurologiques importants. Parfois le chirurgien se contente d’enlever le plus de tumeur possible. Le traitement est alors complété par la radiothérapie
  • Radiothérapie : elle est appliquée soit comme complément à la chirurgie soit comme traitement principal dans les cas où la chirurgie n’est pas possible. L’ensemble du cerveau est irradié. La radiothérapie cause une perte des cheveux.
  • Irradiations localisées : dans ce cas on cherche à délivrer une forte dose de rayons sur la tumeur proprement dite. Pour atteindre ce but sans léser le cerveau sain traversé par les rayons, on les applique sous forme de plusieurs doses de faible intensité, par des faisceaux partant d’endroits différents mais aboutissant tous sur la tumeur de sorte à atteindre, par effets additionnels, une forte dose de rayons uniquement sur la tumeur.

thumb_RADIO_CHIRURGIE

  • Casque_sur_patientmachine-rayons-cerveau
  •  
  •  

 

  • Chimiothérapie : Certaines tumeurs se soignent de préférence par la chimiothérapie de manière classique, soit par des comprimés, soit par injections intraveineuses.
  • De nouveaux produits sont actuellement testés. Il s’agit de substances qui bloquent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Or la tumeur pour croître à besoin de fabriquer des vaisseaux pour lui apporter du sang. Avec ces médicaments on espère tuer la tumeur en l’empêchant de se « nourrir ».

Autres articles sur les maux de têtes, céphalées ou migraines :

Les migraines simples ou accompagnées

Les maux de têtes dus à l'artérite temporale, maladie de Horton qui est une inflammation généralisée des artères , en particulier des artères des tempes

Les maux de tête causés par le froid

Les maux de têtes dus à des hémorragies

Les céphalées ou migraines de cluster

Les céphalées d'origine vertébrales

La céphalée de tension

Les maux de tête pendant les rapports sexuels

Consulter d'autres articles sur les maladies neurologiques