La maladie de Ménière

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La maladie de Ménière, du nom du médecin qui l’a décrite en 1861, associe habituellement 3 symptômes :

  • Une baisse de l’audition unilatérale fluctuante
  • Des crises de vertiges de quelques minutes à quelques heures
  • Des acouphènes (bruits dans les oreilles)

Souvent les trois symptômes ne sont pas présents dès le début de la maladie mais apparaissent au cours des années.

Cause de la maladie de Ménière

Elle est mal connue. On trouve une dilatation des éléments anatomiques auditifs (cochlée)et de l’équilibre (labyrinthe ou canaux semi-circulaires) par excès du liquide qu’ils contiennent naturellement, la lymphe. Cet augmentation de la quantité de lymphe pourrait faire suite à des oreillons ou à une méningite, entre autres.

Symptômes de la maladie de Ménière

{loadposition google3 

La crise de Ménière se caractérise par un violent vertige rotatoire (durée 30 minutes à 3 heures) avec d'importantes nausées et/ou vomissements accompagnés d'une surdité et parfois des acouphènes.

oreilleEvolution de la maladie de Ménière

avec le temps certaines personnes voient les vertiges s’atténuer ou même disparaître mais la perte de l’audition peut s’accentuer et aller jusqu’à la surdité complète. La Maladie de Ménière est généralement localisée à un seul côté mais elle peut s’installer des deux côtés avec le temps.

Traitement de la maladie de Ménière

Il n'existe pas de traitement spécifique de la maladie de Ménière, toutefois la médecine propose toute une série de mesures qui peuvent alléger les symptômes. En revanche il faut savoir qu'il n'y a pas grand chose à faire pour prévenir la surdité sur le long terme. 

Traitement des vertiges par des médicaments

Pendant les épisodes aigus, il est possible de diminuer l'intensité des crises vertigineuses en prenant de la méclizine ou du diazépam (Valium). On peut les associer à des médicaments anti-nauséeux comme la prométazine.

Quant au traitement à long terme, on prescrit en prévention des diurétiques pour essayer de diminuer le valume et donc la pression du liquide qui se trouve dans l'oreille interne. De cette manière il est possible dans un certain nombre de cas de diminuer la fréquence et l'intensité des crises.

Traitement des vertiges par des mesures externes

Réadaptation : il s'agit d'exercices destinés à entraîner le corps et le cerveau à interpréter les signaux provenant de l'oreille interne de manière moins réactive de sorte à diminuer les réactions qu'ils provoquent (un peu comme un patineur ou un danseur apprennent à maîtriser les vertiges lors de rotations sur eux-mêmes)

Appareils auditifs : on peut prescrire des appareil auditifs pour compenser la baisse de l'audition

Appareil de Meniett : il s'agit d'une sorte de pompe qui insuffle de l'air sous pression dans l'oreille moyenne pour stimuler le drainage du liquide dans l'oreille interne et ainsi en diminuer la pression

Injections dans l'oreille moyenne

Gentamycine : la gentamycine est un antibiotique ayant comme effet secondaire une toxicité pour l'oreille. En injectant cet antibiotique dans l'oreille moyenne, il va passer dans l'oreille interne et léser les nerfs responsables de l'équilibre, qui provoquent les vertiges. L'autre oreille saine suffit à assurer les fonction d'équilibre nécessaires. Il y a un risque de surdité.

Corticoïdes : les dérivés de la cortisone ont également une certaine efficacité, toutefois moindre que la gentamycine, sur les vertiges. En revanche ils n'entraînent pas d'effet secondaires sur l'audition.

Chirurgie

Il existe au moins 3 types d'intervention chirurgicales sur l'oreille interne, susceptibles d'améliorer la symptomatologie de la maladie de Ménière.  Il est du ressort du spécialiste ORL de déterminer quelle intervention est la plus appropriée de cas en cas

Voir aussi