Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Gérer les acouphènes 

Les acouphènes sont à l'heure actuelle difficiles à traiter et 10 % de la population voient ainsi leur qualité de vie diminuer 

Les médicaments sont souvent inefficaces, ce que reconnaissent d'ailleurs les ORL et les médecins généralistes.

Plusieurs approches non médicamenteuses ont été testées. Elles ont montré une certaine efficacité, supérieure à celles des traitements classiques existants. Parmi ces options thérapeutiques on trouve :

Thérapie cognitivo-comportementale

C'est une thérapie dispensée par les psychiatres. Le but est de permettre d'apprendre à gérer les acouphènes dans différentes situations pour en diminuer la perception et le caractère intrusif. En fait cette thérapie ne modifie pas les acouphènes mais apprend à mieux gérer la gêne qu’ils induisent.

Thérapie sonore

C'est une thérapie qui vise à compenser la perte auditive à l'origine des acouphènes à l'aide de pose de prothèses auditives de plus en plus performantes. Ces nouvelles prothèses sont également équipées de générateurs de bruit intégré et de différents systèmes d'amplification qui contre-balancent spécifiquement la perte auditive et ainsi de masquer l’acouphène.

Dans le cadre des thérapies sonores, la musicothérapie fait l'objet de plusieurs études intéressantes. Une étude allemande (H. Arstatter et coll) a observé l'effet d'une musicothérapie adaptée aux caractéristiques des acouphènes de chaque patient. Elle a montré non seulement une diminution de la perception subjective de l'acouphène, mais également une modification des paramètres neurophysiologiques mesurés par les potentiels auditifs ou par l’imagerie fonctionnelles cérébrales. Ces modifications positives sont corrélés à l'amélioration clinique.

Son virtuel

Une autre méthode actuellement à l’étude consiste à créer un son virtuel qui serait comme une image sonore de l’acouphène du patient. Celui-ci aurait ensuite la possibilité de le manipuler pour tenter d’en réduire la gêne qu’il engendre. Les premiers résultats de cette étude sont prometteurs. Ils sont d’autant meilleurs que le son virtuel est plus du son généré par l’acouphène.

Stimulation magnétique sur le cerveau

Une dernière technique testée en ce moment consiste à appliquer une stimulation magnétique sur le cerveau. Le but est de réduire le mauvais fonctionnement cérébral responsable de la perte auditive qui engendre l’acouphène. Ces champs magnétiques sont appliqués sur les zones auditives du cerveau. Les études ont montré un effet bénéfique mais non durable de cette technique.

Electrostimulation

Une dernière méthode testée dans les cas qui résistent à toutes les autres techniques, est l’électrostimulation. Il s’agit de stimuler électriquement certaines parties du cerveau. Même dans ces cas difficiles, l’électrostimulation apporte un effet bénéfique dans la moitié des cas. Toutefois c’est une méthode qui reste encore du domaine des études et qui n’est utilisée que dans certains centres spécialisés.

Autres articles en rapport avec les acouphènes: