Céphalées ou migraine de cluster

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les céphalées de Cluster (terme anglais qui signifie « grappe »)

Ces maux de tête sont d’origine vasculaire, surviennent en crises de courtes durées et très rapprochées.

Symptômes :

Les douleurs alocalisation-clusterpparaissent toujours du même côté de la tête. Elles sont localisées autour d’un œil et dans la région de la tempe du même côté. L’œil est injecté, larmoyant et souvent la paupière est tombante. Les douleurs sont d’une intensité extrême. Elles augmentent sur 10 à 20 minutes puis s’atténuent sur 1 à 2 heures. Elles se répètent plusieurs fois sur la journée et cela plusieurs journées de suite. Ensuite elles disparaissent pendant des mois ou des années pour réapparaître sans raisons apparentes.

Les causes des maux de tête d'origine vasculaire :

On ignore les causes exactes de ces maux de tête. On a retrouvé des niveaux anormalement élevés de mélatonine, la sérotonine ou de cortisol pendant les crises sans que l’on puisse expliquer la relation avec les crises.

Aucun facteur favorisant les crises n’a été détecté. Tout au plus les personnes, souffrant de cluster, disent que les crises sont augmentées en cas de consommation d’alcool.

Traitements :

Comme pour les migraines on utilise des médicaments pour les crises et d’autres pour en  prévention.

Traitements de la crise :

  • Les tryptans et en particulier le sumatryptan (Imigrans) que l’on peut administrer en injections. On peut prendre la même substance en spray nasal s’il n’est pas possible de faire une injection. Ces produits sont contrindiqués en cas d’hypertension artérielle non compensée par un traitement ou en cas de certaines maladies cardiaques. 
  • Oxygène : pendant la crise,  l’administration d’oxygène pur se montre efficace. 
  • Dérivés de l’ergot de seigle : ces médicaments utilisés de longue date pour le  traitement des migraines est également efficace, bine que moins que les précédants, dans ce type de céphalées. 
  • Sandostatine : il s’agit d’une hormones synthétique analogue de la somatostatine, que l’on peut administrer en injection. 

Traitements préventifs : 

Ces traitements sont administrés durant la période de crises. Ils préviennent au bout de quelques temps, de nouvelles crises, tant qu’ils sont pris.

Il s’agit de :

  • Corticoïdes  (cortisone) : c’est le produit qui a la plus forte activité anti-inflammatoire. Ils sont efficaces mais ne peuvent être administrés sur de longues périodes en raisons de leurs effets secondaires. 
  • Injection d’anesthésique à l’émergence du nerf occipital. 
  • Antagonistes du calcium : Ces produits prescrit en première intension pour dans l’hypertension et l’angine de poitrine sont certainement les médicaments les plus efficaces dans la prévention des crises de Cluster.

Autres techniques :

On utilise, quoique rarement, des techniques chirurgicales pour traiter le Cluster. Cela se fait lorsqTrijumeauue la maladie est sévère et que les autres traitements ne sont pas efficaces. Il existe plusieurs méthodes chirurgicales :

  • Section d’une des branches du nerf trijumeau qui innerve la région de l’œil. 
  • Injection de glycérol dans le nerf facial  ce qui a pour effet de soulager immédiatement la douleur.

Autres articles sur les maux de tête :

Les migraines simples ou accompagnées

Les maux de tête dus à l'artérite

Les maux de tête causés par le froid

Céphalées dues à l'arthrose

Les céphalées dues à des hémorragies

Les céphalées de tension

Les maux de tête pendant les rapports sexuels

Consulter d'autres articles sur les maladies neurologiques