Méningite, maladie qui affecte les méninges

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Fotosearch méningiteLa méningite est une maladie infectieuse qui affecte les méningesméninges

Les méninges sont les enveloppes qui entourent le cerveau et les nerfs allant du cerveau vers la périphérie à l’intérieur de la colonne vertébrale.

Causes de la méningite

L’infection est le plus souvent due à des virus. Elle peut également être l’effet de bactéries ou, beaucoup plus rarement, de champignons.

Méningite virale : C’est de loin la plus fréquente des méningites. Elle est généralement d’intensité légère et guéri spontanément, sans laisser de séquelles, en deux semaines. Les virus les plus souvent identifiés sont des entérovirus (virus d’origine intestinale) mais le virus de l’herpès peut aussi provoquer une méningite.

Méningite bactérienne : Les bactéries atteignent les méninges par voie sanguine mais elles peuvent aussi pénétrer directement dans le système nerveux à partir d’une fracture ouverte du crâne, d’une otite ou d’une sinusite. Les bactéries le plus communément retrouvées sont :

  • L’Haemophilus influenza cause le plus grand nombre de méningites chez les enfants et les adolescents. Dans les pays avancés, les vaccins ont fortement diminué ce type de méningite, de sorte que ce n’est plus la principale méningite de l’enfant.
  • Le streptocoque pneumoniae touche aussi bien les enfants que les adultes. Ces bactéries sont la cause la plus fréquente de pneumonies, otites ou sinusites.
  • Les méningocoques : infectent en premier les voies respiratoires supérieures. Ils migrent par voie sanguines vers les méninges. La méningite à méningocoques est très contagieuse. Elle se développe dans les communautés (collèges, armées, colonies de vacances).
  • La listéria est une bactérie que l’on retrouve notamment dans des aliments tels les fromages ou la viande. La méningite à Listéria est particulièrement crainte chez la femme enceinte car la bactérie est capable de contaminer le fœtus et de provoquer des accouchements prématurés voire des morts fœtales.

Méningite à champignons : elles sont rares et atteignent principalement les personnes à l’immunité perturbée comme en cas de SIDA ou de traitement immunosuppresseur. Elles provoquent une forme particulière de méningite : la méningite chronique.

Symptômes de la méningite

Les symptômes se développent entre un laps de temps de quelques heures à un ou deux jours :

  • Forte fièvre, violents maux de tête et raideur de la nuque sont les 3 signes cardinaux des méningites
  • Nausées et vomissements
  • Troubles confusionnels
  • Photophobie (gêne à garder les yeux ouverts à la lumière)
  • Lésions cutanées dans certains types d’infections virales et dans la méningite à méningocoques

Complications

Les complications des méningites, particulièrement des méningites bactériennes, peuvent être sévères et handicapantes. Plus tard on entreprend le traitement et plus grand est le risque de voir se développer des complications neurologiques. On observe :

  • Perte de la vue et de l’ouïe
  • Perte de la parole
  • Troubles de la mémoire
  • Troubles du comportement
  • Paralysies
  • Décès notamment avec les méningites à méningocoques

Diagnostic de la méningite

La clinique associant fièvre, maux de tête et raideur de nuque fait suspecter le diagnostic.

Les cultures de prélèvements sanguins peuvent mettre en évidence les bactéries typiquement associées aux méningites

L’examen du liquide céphalo-rachidien (liquide entourant les méninges) prélevé par ponction lombaire permet de définir la bactérie en cause et de tester les antibiotiques les plus efficaces au traitement.

Le scanner cérébral aide à la recherche de complications locales comme des abcès.

Méningites bactériennes : un traitement antibiotique rapide est impératif pour guérir la maladie et prévenir les complications. On lui associe fréquemment de la cortisone pour diminuer l’inflammation qui accompagne l’infection. Lors de méningites à méningocoques ont met en quarantaines les contacts possibles (armée, colonies, etc..) et on leur administre des traitements à titre préventifs.

Méningites virales : Comme toutes infections dues à des virus, les méningites virales ne réagissent pas aux antibiotiques. La plupart des cas ne nécessite qu’un traitement symptomatique (abaisser la fièvre, calmer les maux de tête) car la maladie guéri spontanément en 10 à 15 jours.

Dans les cas de méningites dues au virus de l’herpès, on administre des médicaments anti-viraux car ce type de méningite peut laisser de graves séquelles neurologiques.

Méningites mycotiques (à champignons) doivent être traitées avec des médicaments spécifiques par voie sanguine. Ces médicaments comportant de sérieux effets secondaires, il faut impérativement identifier l’agent causal avant de les instaurer.

Vaccins de la méningite 

Les enfants sont vaccinés de routine contre les bactéries haemophilus et pneumocoques. Il existe aussi des vaccins contre les méningocoques