Malaria ou paludisme

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La malaria ou paludisme est une maladie infectieuse causée par un parasite, le Plasmodium, transmis à l'homme par des moustiques (anophèles)

Ce moustique ne vit que dans les régions tropicales et sub-tropicales du globe, en dessus de l'altitude de 2000 mètres.

Malaria

Il existe 5 types de parasites (de plasmodium) : Falciparum (le plus dangereux), Vivax, Malariae, Ovale et Knowlesi  

Mode de transmission de la malaria

Un moustique s'infecte en piquant une personne malade de la malaria. Il transmet le parasite à une personne saine en la piquant. Chez cette dernière le parasite va migrer dans le foie. Là il peut rester sans se manifester pendant quelques semaines et même, selon le type de parasites, jusqu'à une année. Il se transforme et se multiplie puis quitte le foie et se déverse dans le sang où il pénètre dans les globules rouges qu'il fait éclater . A ce moment apparaissent les symptômes de la maladie. Si cette personne est piquée par un moustique, le cycle recommence.

Symptômes de la malaria

Ils apparaissent généralement dans les 1-3 semaines après la piqûre de l'insecte. Il consiste en :

  • Pics de fièvre élevée avec frissons
  • Sudations intense au moment où la fièvre baisse
  • Maux de tête
  • Diarrhées et vomissements

Diagnostic de la malaria

Il se fait en premier lieu en examinant le sang au microscope. Une fois que l'on voit le parasite d'autres tests plus précis sont utilisés pour déterminer de tel type de Plasmodium il s'agit et ainsi adapter le traitement.

Complications de la malaria

La malaria peut entraîner des complications graves voire mortelles, en particulier chez les enfants et les femmes enceintes. Cela dépend du type de parasites (le plasmodium falciparum est le plus dangereux) et du degré d'infestation. En faisant éclater les globules rouges, les fragments de ceux-ci peuvent obstruer les vaisseaux sanguins et  causer des atteintes cérébrales, pulmonaires , rénales, provoquer de sévères anémies ou des hypoglycémies. C'est en général le Plasmodium falciparum qui est la cause des complications.

En dehors du Plasmodium falciparum, les autres types de parasites peuvent  provoquer périodiquement des rechutes car ils sont difficiles à éliminer. Ces rechutes se manifestent en général sous forme de poussées de fièvre durant quelques jours.

Traitement de la malaria

Il dépend du type de Plasmodium et de l'état de santé du patient. Il dépend également du pays où a été contractée la maladie. Dans certains pays on sait que les parasites sont résistant à certains médicaments mais sensibles à d'autres. On peut administrer :

  • La chloroquine
  • Le sulfate de quinine
  • L'hydroxychloroquine (Plaquenil)
  • La méfloquine (Lariam)
  • Une combinaison d'atovaquone et et de proguanil (Malorone)
  • Doxycycline (vibramycine)
  • Artemether + lumefantrine (Riamet)

Certains cas sont traités à domicile, d'autres nécessitent une hospitalisation

Prévention médicamenteuse contre la malaria

Des recherches sont en cours pour développer un vaccin efficacesmais pour l'instant (août 2015) les résultats ne sont pas suffisamment concluants.

Lorsque l'on se déplace dans une région connue pour être infestée par  la malaria, il convient de prendre des médicaments avant le départ. Pour connaître les pays concernés il existe des sites internets qui tiennent à jour les cartes de ces régions et les médicaments qui sont adaptés en prévention et en traitement - safetravel.ch

Lorsque l'on a défini le pays où l'on se rend, il faut prendre un médicament approprié déjà avant le départ afin d'être couvert à l'arrivée (consultez votre médecin 1 mois avant le départ), durant le séjour et 1 mois après le retour. En effet les parasites ne sont tués par les médicaments que lorsqu'ils se trouvent dans le sang. Etant donné que la plupart demeurent moins d'un mois dans le foie, il faut cette période où ils ne sont pas détruits et les attaquer à la sortie du foie dans le sang.

Mesures générales de prévention contre la malaria

  • Porter des chemises à manches longues dès le coucher du soleil (les insectes piquent le soir)
  • Sprayer la peau découverte avec des substances qui éloignent les insectes
  • Dormir sous une moustiquaire