La leptospirose, maladie infectieuse

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La leptospirose est une maladie infectieuse due à une bactérie : la leptospire

Elle se trouve chez de nombreux mammifères et notamment chez les rongeurs. C’est là que se trouve le réservoir de ces bactéries peuvent infecter l’homme.

Voie de transmission de la leptospirose

La bactérie est présente dans le monde entier mais en particulier dans les caraïbes et l’Amérique du Sud.

La bactérie passe de l’animal à l’homme essentiellement par de l’eau contaminée par les urines des animaux. Le microbe infecte l’homme en traversant la peau ou en passant à travers les muqueuses. Le contact direct avec l’animal est également un chemin de contamination.

Les agriculteurs, les éleveurs et les vétérinaires voire les personnes travaillant dans les rizières,  sont les personnes les plus susceptibles d’être contaminées. Les baignades en eau libre sont également une voie de contamination possible.

En fonction de la gravité de l’infection, les symptômes peuvent être très légers ou plus manifestes. Dans ce cas on verra une à deux semaines après la contamination :

Stade primaire 

  • Fièvre
  • Douleurs musculaires
  • Maux de tête
  • Eruption cutanée

Parfois la maladie guéri après ce stade. Parfois on assiste à une rechute après quelques jours d’accalmie. On aura alors :

Stade secondaire 

  • Ictère (jaunisse) avec selles décolorées (50% des cas) avec souvent tuméfaction douloureuse du foie.
  • Atteinte à la fois rénale et hépatique (20% des cas)
  • Atteinte rénale seule (>50% des cas) avec insuffisance rénale dans 10% de ces cas
  • Atteinte neurologique avec symptômes de la méningite (70% des cas)
  • Hémorragies sous forme d’épistaxis (saignements de nez)
  • Atteinte pulmonaire avec toux et expectorations sanglantes
  • Douleurs musculaires intenses
  • Douleurs abdominales
  • Parfois infection gravissime avec choc et détresse respiratoire

Diagnostic de laleptospirose

Il se fait sur la base des examens sanguins, de la recherche des anticorps et des cultures.