Traitement non chirurgical de l'incontinence urinaire chez la femme

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Qu'est-ce que l'incontinence urinaire chez la femme ?

L’incontinence urinaire représente un handicap tant sur le plan social que personnel. Elle s’accompagne souvent de l’obligation d’uriner fréquemment ; d’une sensation de poids dans le bas ventre parfois de démangeaisons vaginales ou de douleurs lors des rapports sexuels.

Le plus souvent ces problèmes sont la conséquence d’une faiblesse du plancher pelvien, c’est-à-dire des muscles qui soutiennent la vessie et les organes génitaux internes.

Différents types d'incontinence féminine

  • Incontinence d’effort
  • Incontinence de stress (vessie hyperactive)
  • Incontinence mixte.

Plancher-pelvien

Des mesures non chirurgicales donnent de bons résultats dans 50 à 70% des cas

  • Changement des habitudes de vie, à savoir supprimer le tabac, perdre du poids et diminuer voire supprimer la consommation de café ou de thé.
  • La consommation de légumes, de poulet et pain est efficace en cas de vessie hyperactive.
  • Bien vider la vessie lors de chaque miction, au besoin en se penchant en avant
  • Renforcer le plancher pelvien par des exercices musculaires spécifiques : les exercices de Kegel. Il existe des physiothérapeutes spécialisés dans cet enseignement. Il faut toutefois être persévérante et poursuivre les exercices sur au moins 3 moins avant d’en observer des effets significatifs.
  • Porter des dispositifs intravaginaux. Il s’agit des pessaires.

Pessaires de différentes formes 

  pessaires silicone pessaire anneau  pessaire cube pessaire mise en place
  Pessaires silicone  Pessaires anneaux Pessaires cubes Pessaires mise en place
 

Pessaires en silicone

Sont immédiatement efficaces dans les cas d’incontinence d’effort ou de prolapsus utérin (appelée aussi descente de matrice ou descente d’utérus). S'ils s'avèrent  trop durs et inconfortables, on peut utiliser des tampons vaginaux. Ils agissent en comprimant l'urètre et en repoussant l'utérus.

Pessaires en forme d’anneau 

Placés juste au-dessus de la musculature pelvienne, ils retiennent la vessie, l'utérus et le vagin

thumb prolapsus uterus

Pessaires en cube 

Utilisés de préférence dans les cas d'incontinence sur prolapsus utérin

Les pessaires doivent être portés tous les jours et ôtés la nuit. Il faut les enduire d’une crème à base d’oestrogènes pour protéger les muqueuses et prévenir les escarres.

Traitements médicamenteux en cas d'incontinence urinaire

Les traitements médicamenteux  habituellement préconisés en cas d'hyperactivité vésicale ou d'incontinence urinaire par impériosité sont des antispasmodiques. Ils ont pour effet d'augmenter la capacité de stockage de la vessie tout en espaçant les envies d'uriner et évitant ainsi les fuites urinaires.

Quelques médicaments de cette famille :

Detrusitol : traite les symptôme de la vessie hyperactive

Vesicareaugmente le volume de stockage d'urine dans la vessie

 Problèmes urinaires chez hommes et femmes