Problèmes vaginaux

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les problèmes vaginaux peut gravement perturber le bien-être d’une femme tant sur les plans physiques que psychique

Elle pourra rencontrer des troubles de la fertilité, du désir sexuel ou de la capacité à parvenir à l’orgasme. De tels ennuis auront probablement des répercussions sur la vie affective et relationnelle

Quels sont les causes les plus fréquentes des problèmes vaginaux ?

  • Les infections vaginales contractées lors de rapports sexuels sans protection (candisose.trichomonase, mycoses, herpes, gonorrhée, syphillis)
  • Certains antibiotiques qui sont connus pour favoriser les mycoses, telle l’Amoxicilline.
  • L’utilisation de produits d’hygiène féminine comme les savons-douches parfumés qui sont souvent trop puissants et détruisent la flore normale du vagin ou encore l’usage de tampons super-absorbants.
  • Certaines maladies comme le diabète qui se complique souvent de mycoses vaginales ou la maladie de Sjogren qui provoque une sécheresse vaginale provoquant des rapports douloureux. Lors de dépressions il est courant de constater une baisse du désir sexuel. Un passé d’abus sexuels produit évidemment aussi de tels résultats.
  • Des blessures ou des cicatrices du vagin dues à des agressions sexuelles ou à des accidents. Les cicatrices d’épisiotomie (entaille du vagin pour faciliter la naissance de l’enfant) ou encore des déchirures locales provoquées lors de l’accouchement.
  • Avec l’âge et les modifications hormonales qui s’en suivent après la ménopause,  il se produit naturellement une sécheresse vaginale  et  une perte d’élasticité des tissus. Cela peut provoquer des douleurs lors des rapports sexuels.

Quels sont les symptômes des problèmes vaginaux ?

Rapports sexuels douloureux (dyspareunie) voire contractures vaginales intenses (vaginisme) empêchant toutes pénétrations vaginales.

Pertes vaginales de différentes couleurs, fétides ou non, en rapport avec des infections. Elles s’accompagnent souvent de démangeaisons et de rougeurs locales.

Descente de l’utérus, de la vessie ou du rectum. C’est ce que l’on appelle des prolapsus. Une seule, deux ou même les 3 structures peuvent être concernée. Cela provient d’un affaiblissement des muscles qui tiennent en place les organes cités. Cet affaiblissement peut survenir après des grossesses à répétition mais également avec l’âge. On peut renforcer la musculature (le plancher pelvien) par des exercices dits de Kegel.