Pilule contraceptive, ses risques

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Qu'en est-il de la pilule contraceptive et du risque de thrombose ou d'embolie ?

Les pilules contraceptives existent depuis une 50aine d’années. Au cours du temps elles ont été améliorées afin de produire le moins d’effets indésirables possibles. Les premières pilules ne contenaient que des hormones dérivées de la progestérone. Par la suite on a associé un œstrogène (hormone féminine) avec une hormone progestative. On appelle ces pilules des contraceptifs oraux combinés.

On parle de générations de pilule a chaque fois que l’on a associé à un oestrogène de base, une hormone progestative différente. On en est actuellement à la 4ème génération.

  

Les articles sur les règles :

Oublis fréquents de la pilule contraceptive

Retarder les règles pour quelques jours

Douleurs des règle les symptômes

Les femmes et leurs règles

Le choix d'une pilule contraceptive

Diane 35, quels risques 

Peu après la mise sur le marché de ces pilules combinées on s’est aperçu qu’il existait un risque plus élevé de développer une thrombose veineuse ou une embolie pulmonaire  que chez une femme qui ne prenait pas de tels médicaments. De nombreuses études ont été réalisées. Toutes n’ont pas démontré ce risque. Au total les experts estiment qu’il existe un risque mais qu’il est faible.

Chez les jeunes femmes qui ne prennent pas de pilule, le risque de faire une thrombose est estimé entre 1 et 5 pour 10'000 femmes, chaque année. Pour celles qui prennent les pilules le risque est de 3 à 9 pour 10'000 femmes, chaque année. En comparaison ce risque est de 5 à 20 pour 10'000 femmes durant la grossesse et de 40 à 65 pour 10'000 femmes dans la période qui suit immédiatement l’accouchement (post-partum).

Comme on le voit le risque est minime. Il est du même ordre de grandeur avec la pilule Diane 35 qui, rappelons-le, ne pas doit pas être prise comme contraceptif.

Contre-indications relatives :

Le risque de thrombose ou d’embolie est nettement augmenté chez les femmes qui prennent une pilule contraceptive et qui ont un des facteurs de risque suivant :

  • Tabagisme
  • Plus de 35 ans
  • Obésité
  • Antécédents de thrombose ou d’embolie
  • Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn et colite ulcéro-hémorragique)

 

Les articles sur la gynécologieFotosearch gynécologie

 

 

 

Les articles sur la sexualité au féminin et au masculin coeur