Pertes blanches ou candidoses génitales de la femme

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Inquiète de vos pertes vaginales blanchâtres, vous craignez le pire !

Rassurez-vous, il est toutefois normal pour une femme d’avoir quelques pertes blanches pendant le cycle.

Alors, quand doivent-elle être traitées ?

A l’approche de l’ovulation, la femme a davantage de pertes blanches. Il faut s’inquiéter que lorsque les pertes blanches deviennent abondantes, changent de couleur, d'odeur ou encore d'aspect et dans les cas où il y a des démangeaisons. Il faut alors consulter un gynécologue car c’est le signe d’une irritation ou d’une infection vaginale de type candidose.

Avez-vous contracté cette candidose à la suite d’un rapport sexuel ?

Pour la majorité des femmes cette affection n’est pas transmise par un rapport sexuel. Elle peut survenir de manière spontanée ou être associée à un diabète que l’on considère comme une cause nettement favorisante de cette maladie. Beaucoup de femmes développent aussi une candidose au cours d’un traitement par antibiotique.

Etes-vous contagieuse pour votre partenaire ?

Oui, vous êtes contagieuse pour votre partenaire. Chez lui les symptômes seront en revanche très discrets voire absents mais il devra également se traiter faute de quoi il va vous contaminer.

Comment se présente la candidose chez l’homme ?

Le gland et le prépuce peuvent se couvrir d’une sorte d’enduit blanchâtre mais comme je viens de l’indiquer, ce n’est pas toujours le cas. Cela peut également s’accompagner de démangeaisons.

Prévention :

La chaleur et l’humidité sont responsables des candidoses et il est conseillé aux jeunes femmes d’être soucieuses de leur hygiène et de leur confort en portant de préférences des slips en coton . Pour l’hygiène il est conseiller de respecter la flore vaginale en utilisant des produits de douches doux et non agressifs pour la toilette. La candidose peut également être favorisée par le port de pantalons trop serrés qui irritent l’entrejambe.

Traitement :

Ce n’est pas une affection dangereuse en soi mais elle doit néanmoins être bien soignée, surtout chez l’homme qui peut développer un phimosis (rétrécissement du prépuce empêchant de décalotter le gland, phimosis)

Votre gynécologue vous donnera une pommade contenant des antimycotiques, parfois associée à des ovules vaginaux pour une durée de 10 jours. Il existe aussi un traitement par comprimés, très efficace, sur 1 à 3 jours.

Les femmes qui font régulièrement des mycoses vaginales avec les antibiotiques devraient prendre ce type de traitement en prévention, en même temps que les antibiotiques.

Pendant le traitement, si vous avez un partenaire sexuel, il est indispensable qu’il se traite avec les mêmes médicaments, pendant la même durée que vous.