Les carences en fer chez les jeunes femmes

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le manque de fer est très fréquent chez les femmes en âge de procréer.

Il paraît qu’en Europe 10 à 30 % des jeunes femmes présenteraient une carence en fer sans anémie. Il faut savoir que les besoins en fer augmentent dans la période réglée de la vie d’une femme, d’autant plus si le flux menstruel est important.

Il est indispensable de s’en soucier car les réserves de  fer devraient être importantes pendant la grossesse pour assurer un bon développement de l’embryon. Par ailleurs des études chez l’animal ont démontré que les différentes régions du cerveau réagissent plus ou moins fortement à la carence en fer. Le nourrisson a besoin de fer car il a des effets importants sur les fonctions d’apprentissages  et son manque  peut créer des retards de développement.

Comment se rendre compte du manque de fer ?

Chez l’homme comme chez la femme, la carence en fer procure de la fatigue mais aussi une diminution des performances physiques et intellectuelles. Par ailleurs il semblerait qu’elle joue un rôle dans la chute des cheveux, la diminution des défenses immunitaires et le syndrome des jambes sans repos.

Comment savoir si l’on manque vraiment de fer ?

L’organisme a besoin par jour de 1 et 1,2 mg de fer pour les hommes, de 1 à 1,5 mg pour les femmes. Les personnes âgées ont besoin de fer. Les femmes enceintes ont besoin d’environ 3 mg par jour.

Un taux sanguin normal ne signifie pas forcément que les réserves de fer sont suffisantes. Seule la mesure de la ferritine sérique est un indicateur fiable sur le réserves à disposition.

En cas de manque de fer, quel traitement ?

Le traitement fait appel à la prise de fer par voie orale En cas d’intolérance gastrique, de malabsorption ou d’anémie ferriprive sévère (manque de fer entre autres si règles très fortes ou carence en fer après accouchement) voire lorsqu’on vise une correction rapide, il faut avoir recours à des perfusions par voie veineuse. Vous devez vous adresser à votre médecin.

 

Quelques aliments très riches fer ?

100 g

contient

Foie de veau

5 mg

Foie de boeuf

12 mg

Huîtres

7 mg

Cacahouètes, amandes, noisettes

4,5 mg

Graines de sésames

14,5 mg

Graines de courges

15 mg

Cacao

12 mg

Quinoa (céréale)

9 mg

Légumes crus

1, 2 mg

Légumes cuits

0,7 mg

Dent de Lion

3 mg

Fromages

3 mg

Farines complètes

4 mg