Infection du col de l'utérus : cervicite

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

La cervicite est une infection du col de l’utérus due à un virus, une bactérie ou à un champignon

Col_uterus_normal

C’est souvent une maladie sexuellement transmissible. 

Les germes les plus fréquents de la cervicite sont :

Chlamydia trachomatis
Gonocoque
ou Neisseria gonorrhea  (responsable de  la gonorrhée ou « chaude pisse »)
Herpès simplex
Trichomonas vaginales
Souvent la maladie est associée à la présence de condylomes acuminés qui facilitent la contamination.
Ils se transmettent lors de rapports sexuels à l’exception du Trichomonas qui peut aussi se contracter en dehors de tout rapport.
Symptômes :Liguide_blanc_purulent_col_uterus
  • Pertes vaginales d’un liquide blanc ou purulent (jaune) provenant du col de l’utérus, souvent d’odeur fétide.
  • Sensibilité ou douleurs lors de rapport sexuels (dyspareunie)
  • A l’examen gynécologique : rougeurs ou ulcérations du col
  • Parfois petites pertes de sang entre les règlesCol_uterus_enflamme
  • Souvent la maladie est complètement asymptomatique ce qui n’empêche pas la transmission des germes lors de rapports sexuels.
Complications :
(environ 10 % des cas)
Lorsque la cervicite est due à des chlamydias ou à des gonocoques, l’infection peut se répandre à l’utérus et aux trompes. Il se produit alors une salpingite (infection des trompes) qui peut conduire à la stérilité par accolement des parois et empêchement du passage des ovules provenant des ovaires en direction de l’utérus.
Diagnositic :
Il se fait par examen microscopique ou/et par culture des pertes prélevées lors d’un examen gynécologique
Traitements :
A base d’antibiotiques. Les cervicites chroniques sont souvent difficiles à éradiquer.
Remarques :
Lors de la présence d’une cervicite il faut toujours rechercher la présence d’autres infections sexuellement transmissibles comme l’HIV ou les hépatites B et C.
La présence d’une cervicite chez une fillette doit toujours faire suspecter la possibilité d’abus sexuel.
Chez les patientes âgées la présence d’une cervicite chronique est souvent liée au déficit d’oestrogènes