Cancer du col de l'utérus

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le cancer du col de l’utérus est une forme particulière du cancer de l’utérus à distinguer du cancer du corps de l’utérus ou cancer de l’endométrium.

Il se développe sur le col de l’utérus, appelé également le cervix. Le col de l’utérus est la partie inférieure de l’utérus qui s’ouvre sur le vagin.

Facteurs de risque et causes du cancer du col de l'utérus

On a établi de manière claire le rapport entre une infection du col de l’utérus par le papilloma virus humain (HPV). Il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible assez commune. Une telle infection est souvent chronique. Elle ne provoque toutefois pas systématiquement un cancer du col de l’utérus. Ainsi on pense qu’il existe probablement d’autres causes que l’on ignore pour l’instant.

Les probabilités de contracter une HPV augmentent avec le nombre de partenaires, un début précoce des rapports sexuels, un système immunitaire incompétent et le tabagisme (ce lien a été constaté mais pas bien expliqué).

Symptômes du cancer du col de l'utérus

La plupart du temps, du moins au début de la maladie, il n’y a aucuns symptômes. Lorsque la maladie progresse on voit apparaître :

  • Saignements vaginaux durant les rapports sexuels
    • Entre les règles
    • Après la ménopauss
  • Ecoulements vaginaux sanglants
  • Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie)

Prévention et Diagnostic du cancer du col de l'utérus

La prévention se fait par des contrôles gynécologiques réguliers à partir de 20 ans. Lors de ces examens le gynécologue procède à un Pap test qui permet d’examiner les cellules de la surface du col de l’utérus. On peut ainsi trouver soit des dysplasies cellulaires, qui sont des anomalies des cellules du col pouvant se transformer en cancer (mais guérissent souvent spontanément) soit un cancer du col proprement dit, à un stade débutant, ce qui permet de le guérir facilement.

Vaccin contre le Papilloma virus : dans certains pays on le propose systématiquement aux filles avant l’âge de 15 ans (en principe avant le début de la vie sexuelle active). Il prévient ce type d’infection et par conséquent diminue les risque de cancer du col de l’utérus.

Diagnostic: si le Pap test s’avère positif, le gynécologue va procéder à une colposcopie et prélever quelques cellules qu’il va faire analyser (biopsie). Si le médecin veut prélever plus de matériel cellulaire pour analyse, il va faire une conisation c’est-à-dire retire un cône de ce tissu de l’utérus centré sur le col.

Une fois le diagnostic confirmé, il convient de déterminer le stade de la maladie afin d’appliquer le traitement le plus approprié.

Stade I : le cancer est localisé au col

Stade II : le cancer s’étend au corps de l’utérus

Stade III : le cancer envahi le tissu autour de l’utérus et la partie haute du vagin

Stade IV : le cancer s’étend à d’autres organes (métastases)métastases c’est quoi maladies diverses et/ou infiltré les organes voisins (vessie, rectum).

Traitements du cancer de l'utérus

Le traitement va dépendre du stade au moment du diagnostic.

Chirurgie : au stade précoce, lorsque l’infiltration du col est d 3 millimètres ou moins, on se contente d’enlever l’utérus seul. Si ce stade est dépassé on enlève également la partie haute du vagin et les ganglions qui sont à proximité. On laisse en place les ovaires contrairement à ce qui se fait pour le cancer du corps de l’utérus cancer de l’utérus

Radiothérapie : ce traitement consiste à distribuer une certaine dose de rayons X en plusieurs séances sur la zone malade. Ce traitement est aussi efficace que la chirurgie au premier stade du cancer. Parfois on prescrit la radiothérapie avant l’opération afin de diminuer la taille de la tumeur et faciliter ainsi son élimination chirurgicale.

La radiothérapie peut s’administrer par :

  • Rayonnement externe : la patiente se trouve sous une machine qui délivre les rayons
  • Rayonnement interne : on place dans le vagin des aiguilles ou des billes radioactives pendant une courte période.

Parfois on combine cette méthode avec la chimiothérapie

Chimiothérapie : On administre un ou plusieurs médicaments soit par la bouche soit en intraveineux, qui vont éliminer les cellules tumorales. Ces traitements comportent un certains nombre d’effets indésirables en fonction des produits prescrits.

La chimiothérapie est prescrite soit en combinaison avec la radiothérapie, à petites doses dans les cancers aux premiers stades ou à fortes doses dans les cancers plus avancés.