Questions d'adolescentes sur les règles

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

A quel âge les premières règles ?

La moyenne  de l’âge des premières règles (ménarques) se situe actuellement à 12,9 ans en Europe. Il s’agit d’un âge moyen basé sur des statistiques.

Les règles apparaissent généralement un à quatre ans après l’apparition des premiers signes de la puberté (développement des mamelons, apparition des premiers poils pubiens). Certaines filles auront leurs premières règles à 9 ans et d’autres à 17 ans, sans que cela soit considéré comme anormal. Ensuite, il faudra un avis médical. D’une manière générale l’âge d’apparition des premières règles augmente géographiquement du Sud au nord.

Est-ce qu’une fille vierge peut utiliser des tampons hygiéniques lors de ses premières règles ?

Contrairement à certaines idées reçues, les jeunes filles vierges peuvent utiliser des tampons et pas seulement les tampons de taille « mini ».  

Qu’est-ce qu’un cycle normal ?

Un cycle menstruel  dure habituellement 28 jours.  Il y a cependant de nombreuses exceptions à cette norme, sans que cela soit considéré comme anormal. Chez la jeune fille, il n’est pas rare que pendant les  2-3 premières années le cycle soit très irrégulier pour se stabiliser par la suite.

Troubles du cycle chez l’adolescente, les variations de quantité   

L’hyperménorrhée est un saignement menstruel excessif qui peut amener à l’anémie.  Elle correspond à la nécessité de changer de tampon/bande hygiénique toutes les 1 à 2 heures.  Il est nécessaire de consulter le gynécologue  si cela se répète.  L’hyperménorrhée est rarement causée par une maladie sous-jacente.

L’ hypoménorrhée est un saignement menstruel de faible quantité. Cela ne signifie pas forcément qu’il y a un problème. Le gynécologue en décidera   en fonction de la quantité  de sang des règles pour éventuellement apporter un traitement hormonal.

Tableau permettant d’évaluer la perte de sang (score de Higham modifié)

 regles

Explication tableau ci-dessus:

Notez chaque jours des règles le nombre de tampons ou de bandes hygiéniques utilisés, dans la case correspondant au degré d'imprégnation de sang.

Les points obtenus sont additionnées et, à la fin des règles, la sommes obtenue équivaut à la valeur du score de Higham.

Un score supérieur à 100 points correspond à un saignement supérieur à 80 ml (=hyperménorrhée)

Troubles du cycle chez l’adolescente, les variations du rythme ou de la durée

On appelle ménorragie des saignements menstruels prolongés (durée environ 7 jours)

C’est le plus souvent un phénomène sans conséquences graves. Si les règles se prolongent  anormalement et sur plusieurs cycles, il faut également consulter le gynécoloque. Cela peut provoquer des anémies et peut aller de pair avec d’autres complications plus graves.  

L’aménorrhé est une absence de règles

Si  vous avez eu un rapport sexuel  non protégé, il n’est pas exclu que vous soyez enceinte. Dans le cas contraire cela ouvre un large volet de diagnostics possibles, tels que troubles du comportement alimentaire (anorexie) ou encore un dérèglement endocrinien. Il faudra consulter un spécialiste en mesure d’effectuer un diagnostic.

La Métrorragie (spotting)

Il s’agit de saignements survenant à intervalles irréguliers. Là aussi une consultation est nécessaire car cela peut présager un déséquilibre hormonal, un problème des ovaires qui devra être rétabli. Les métrorragies peuvent également révéler un tampon oublié ou une  grossesse méconnue (une grossesse ne provoque pas toujours un arrêt immédiat des règles).  Elle peut également survenir à la suite d’une interruption de grossesse. Par ailleurs des saignements impromptus peuvent aussi signifier une infection gynécologique ( chlamydia)mais seront également accompagnés de fièvre et de douleurs abdominales.

La Polyménorrhée

Ce sont des règles qui se présentent avec des cycles courts (21 jours ou moins) Si ces cycles courts se produisent sur une longue période il faut consulter car il y a un risque d’anémie.

L’Oligo-aménorrhée (spanioménorrhée)

Ce sont des règles qui se produisent sur des cycles longs (environ 45 jours) Ce type de règles peut signer un problème hormonal. Il vaut la peine de consulter.

Troubles du cycle chez l’adolescente, variation de la perception sensorielle

La dysménorrhée

La dysménorrhée  est le terme utilisé pour évoquer les règles douloureuses.

En fonction du milieu social dans lequel vous évoluez on vous a peut-être dit que c’était normal d’avoir mal pendant les règles. Sachez cependant que les troubles du cycle, tels que les règles trop abondantes ou les règles douloureuses peuvent se soigner.

Le syndrome prémenstruel

On appelle syndrome prémenstruels l’ensemble des symptômes physiques, psychiques et émotionnels survenant en lien avec le cycle menstruel.

Au niveau physique cela se traduit par le gonflement du ventre, de la fatigue, des seins sensibles, parfois gonflés ou douloureux et parfois accompagnés de maux de tête.  Parfois, chez les adolescentes on assiste à une poussée d’acné.

Au niveau émotionnel cela se traduit par une humeur changeante, de l’agressivité, de l’irritabilité. Vous pouvez également être légèrement dépressive ou anxieuse.

Certains médicaments à base de plantes peuvent atténuer ces symptômes, par exemple la Cimifemine.

Parfois, simplement en modifiant vos habitudes alimentaires vous trouverez  un soulagement à ces causes :

  • Diminuez votre consommation de sucre, de chocolat, de boissons gazeuses, etc
  • Réduisez votre consommation de sel
  • Evitez les plats cuisinez des grandes surfaces
  • Consommez des aliments tels que le pain complet, les fruits, les légumes, les céréales complètes.

Troubles du cycle chez les adolescentes

Les règles sont un signe d’une bonne santé, traduisant  votre capacité à avoir un enfant. Chez les jeunes filles il est fréquent que les premières règles soient  anovulatoires (sans ovulation). Cela signifie qu’il n’y a pas de libération d’un ovule au cours de ces cycles. Il s’agit d’un événement normal à cet âge. L’identification de troubles du cycle persistants chez les adolescentes est nécessaire. En effet ils peuvent mettre en évidence des problèmes de santé.

Autres articles sur les règles :