Ablation préventive des seins, mastectomie prophylactique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il existe toute une série de conditions qui font qu’une femme à un risque accru voire très accru de développer un cancer du sein

Ces conditions sont actuellement bien connues. Dès lors de pose la question de savoir s’il faut procéder à une ablation des seins dans le but de prévenir le développement du cancer.

Quelles sont les situations à risque 

  • Femme ayant déjà eu un cancer à un sein : le risque d’avoir un cancer à l’autre sein est plus élevé.

  • Cancer du sein chez la mère, la sœur ou la fille, surtout si le cancer est apparu avant l’âge de 50 ans.

  • Mutation génétique : si dans la famille il existe des cas de cancer du sein comme mentionné ci-dessus, on peut faire un examen pour analyser s’il existe des mutations de gènes associés avec un risque plus élevé de développer un cancer du sein (Gène BRCA1 ET BRCA2)

S’agissant d’une opération préventive, cela signifie qu’elle n’est pas formellement indiquée. Une discussion entre la femme à risque et le médecin gynécologue s’impose. Il est intéressant de constater que le facteur culturel joue un rôle dans la décision de faire une telle opération. Ainsi aux USA 36% des femmes à risques s’y soumettent alors qu’elles sont que 22% au Canada, 30% aux Pays Bas et 5% en France.

Il faut également savoir que malgré les progrès réalisés en chirurgie esthétique, un sein reconstruit reste quelque chose d’étranger au toucher et que malgré le maintien du mamelon, il n’y a plus de sensibilité.