Diabète, les différents types

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le diabète est  une maladie chronique qui ne se guérit pas mais se traite parfaitement bien

Le diabète est une maladie caractérisée par la présence d'une quantité de sucre (le glucose) anormalement élevée dans le sang à cause d'un manque partiel ou complet d'une hormone, l'insuline.

Pourquoi le corps a-t-il besoin de sucre ?

Parce que le sucre est le principal carburant de nos organes. Il est indispensable à leur bon fonctionnement.

Ou se trouve le sucre ?

Le sucre se trouve soit sous forme pure (le glucose) soit sous forme de glucides qui seront transformés en sucre pur à l'intérieur de l'organisme.

Le sucre pur se trouve par exemple dans le sucre en poudre, dans les bonbons ou dans le chocolat. Les glucides se trouvent dans les céréales comme le blé qui se retrouvent dans le pain ou les pâtes et dans les pommes de terre.

Que faut-il pour que les organes puissent utiliser le sucre ?

Il faut tout d'abord ingérer du sucre pur ou sous forme de glucide. Ensuite il faut que le corps dispose d'insuline, une hormone secrétée par une glande, le pancréas, qui se trouve située à la hauteur de l'estomac.

Le manque d'insuline, complet ou partiel va donner lieu à deux formes de diabète :

Le diabète type I ou de l'enfance

Il se manifeste généralement avant 20 ans. Il résulte d'un défaut complet de sécrétion d'insuline par le pancréas. Il faut compenser ce manque par des injections d'insuline.

Le diabète type II ou l'âge mur

Il apparaît vers la 50aine, souvent chez des personnes obèses. Ici on trouve un manque partiel de sécrétion d'insuline ajouté à une résistance des cellules à l'action de l'insuline et donc à la pénétration du sucre dans ces cellules.

A quoi sert l'insuline ?

Elle est indispensable pour permettre au sucre de pénétrer dans les organes soit pour être utilisé de suite soit pour être stocké. Le cerveau utilise le sucre immédiatement. Le stockage se fait par transformation en graisse dans les cellules graisseuses du corps, en protéines dans les muscles ou en glycogène dans le foie.

Conséquences du manque d'insuline ?

Si l'insuline n'est pas suffisante, le sucre ne pourra pénétrer dans les organes et son taux va augmenter dans le sang. On parle d'hyperglycémie. Ce sucre en excès sera en partie éliminé par les urines. On nomme la présence de sucre dans les urines, une glucosurie. Le sucre dans les urines provoque une élimination de grandes quantités d'urine.

Les organes en manque de sucre vont alors avoir prendre le carburant nécessaire à leur fonctionnement à partir des muscles et du tissu graisseux. Les muscles vont fondre ce qui va affaiblir le malade. Quant à l'utilisation des graisses elle va donner des acides gras responsables de la formation d'acétone.

Symptômes du diabète

Augmentation du besoin de boire et d'uriner : l'élimination de grandes quantités d'urine s'accompagne d'une soif importante. C'est un des premiers symptômes perçu.

Perte de poids : les muscles et le tissu graisseux étant utilisé comme carburant par les différents organes, le malade perd du poids bien que son appétit soit souvent augmenté.

Fatigue : Le manque de sucre provoque de la fatigue voire de l'irritabilité.

Trouble de la vision : lorsque de trop grandes quantités de sucre se trouvent dans le sang, le sucre peut passer dans les liquides de l'oeil et troubler la vision.

Augmentation des infections : l'excès de sucre constitue un excellent milieu de culture pour les microbes. Ainsi les diabétiques souffrent fréquemment d'infections urinaires et en cas de blessures, les plaies cicatrisent mal.

Complications du diabète :

Elles s'installent de manière progressive et ne se manifestent souvent que tardivement, en particulier si la personne ignore qu'elle souffre d'un diabète et que par conséquent elle ne soigne pas.

Les complications se développent principalement au niveau des vaisseaux sanguins de sorte que tous les organes peuvent être lésés à travers leur circulation sanguine, principalement sous forme d'artériosclérose.

Cœur : l'atteinte des vaisseaux sanguins du cœur, les coronaires, va favoriser l'apparition d'angine de poitrine et d'infarctus

Cerveau : si ce sont les artères du cerveau qui sont lésées, il y aura de grands risques de faire une attaque (accident vasculaire cérébral ou ictus).

Nerfs : les petites artères qui nourrissent les nerfs des membres étant abimées, on va voir apparaître une neuropathie diabétique, c'est-à-dire des douleurs, une diminution de la sensibilité et des fourmillements dans les membres.

Reins : des lésions des artères rénales conduisent à une insuffisance rénale qui peut nécessiter, dans les stades avancés, un traitement par dialyses.

Les yeux : l'atteinte des vaisseaux de la rétine (rétinopathie diabétique) peut aboutir à une perte de la vision. On applique des traitements au laser.

Pieds : des troubles de la vascularisation au niveau des pieds vont entraîner l'apparition d'ulcères sous la plante des pieds, ulcères qui s'infectent facilement. C'est ce que l'on appelle le mal perforant plantaire, très long à guérir malgré des traitements appropriés.

Infections cutanées : les diabétiques sont sujets à des infections microbiennes ou mycotiques (par des champignons) notamment au niveau des pieds (mycose des pieds)

Diabète insipide (dictionnaire)