Femmes poilues : hypertrichose, Hirsutisme

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

L’excès de poils sur le corps est une appréciation qui dépend en grande partie du sexe, de la culture et des conventions sociales.

Dans les pays d’Europe du Nord, actuellement, les femmes trouvent facilement qu’elles ont trop de poils.

La pilosité se répartit différemment chez l’homme et chez la femme. L’homme est doté de poils sur le visage, de manière plus ou moins développé. Il est également poilu sur le thorax voire l’abdomen et le dos. La pilosité au niveau du pubis prend une forme losangique (les poils ont tendance à remonter vers le nombril).

Chez la femme le visage, le tronc, mis à part quelques poils épars sur les seins, est normalement glabre. La pilosité pubienne se répartit selon une forme triangulaire.

L’excès de poils, en médecine, fait la différence entre l’hypertrichose et l’hirsutisme

L’hypertrichose est le développement excessif de poils sur une partie ou la totalité du corps, en respectant les caractéristiques du sexe concernés. Il a souvent une origine familiale ou ethnique. Ce n’est pas une maladie. On voit souvent apparaître, de manière normale, un fin duvet pileux sur le visage des femmes après la ménopause. La cause en est le déséquilibre hormonal qui se produit à cette période de la vie.

L’hirsutisme en revanche est l’apparition, chez une femme, d’une pilosité de topographie masculine sur des endroits normalement sans poils. (ci-dessous zone où la femme ne devrait pas avoir de poils)

zone_apparition_poils

L’hirsutisme résulte généralement d’un excès d’androgènes (hormones mâles) chez une femme. Cette maladie s’accompagne souvent d’autres signes découlant de l’excès d’androgènes. Ainsi on pourra avoir :

  • un changement de la voix qui devient grave
  • une augmentation de la masse musculaire
  • de l’acné
  • une diminution de la taille des seins
  • une augmentation de la taille du clitoris
  • irrégularité des règles
  • obésité

Ces signes apparaissent souvent bien après la pousse inadéquate des poils.

Quand faut-il s’inquiéter et penser à un hirsutisme. Si la pilosité excessive st présente depuis l’adolescence, il n’y a en général pas lieu de s’inquiéter. En revanche si à un moment donné de la vie d’une femme, des poils se mettent à pousser rapidement à des endroits où normalement ils ne sont pas présents chez la femme, il faut consulter.

Les causes de l’hirsutisme 

  • Anomalies au niveau des ovaires ou des glandes surrénales (95% des cas)

Syndrome des ovaires polykystiques 

Il s’agit d’ovaires, souvent contenant de multiples kystes, qui produisent des androgènes en excès.

Syndrome de Cushing 

Il s’agit d’une maladie apparaissant lorsque les glandes surrénales (situées comme leur nom l’indique sur les reins) produisent à la fois trop de cortisol et d’androgènes. Mis à part les symptômes mentionnés ci-dessus, il faut préciser que l’obésité prend une répartition particulière des graisses. Elles de localisent essentiellement au niveau du tronc, des joues et de la nuque, créant une sorte de bosse.

Syndrome adréno-génital 

Il s’agit d’un ensemble de symptômes comme figurant ci-dessus dus à un excès de production d’hormones mâles (androgènes) qui a une origine familiale héréditaire.

Tumeurs des ovaires ou des surrénales 

Causes possibles mais très rares d’hirsutisme

Médicaments pouvant provoquer l'hirsutisme

Le dopage avec des produits contenants des androgènes, notamment chez les femmes pratiquant le boy-building, peut provoquer des symptômes d’hirsutisme.

Traitements contre l'hirsutisme

Elimination des poils : en cas d’hirsutisme modéré, cette méthode peut suffire. Il existe plusieurs techniques permettant de se débarrasser des poils :

Techniques de traitements locaux contre l'hirsutisme

  • Epilation à la cire 
  • Laser : le laser utilise un rayon lumineux hautement puissant. On le passe sur la peau dans les endroits où l’on veut en éliminer les poils. Les résultats sont souvent excellents. Il peut se produire des rougeurs passagères. Ce traitement est assez cher.
  • Electrolyse : cette méthode consiste à introduire dans la racine de chaque poil une petite aiguille et de délivrer un courant électrique pulsé qui va détruire le follicule pileux. Le résultat permet d’éliminer environ 50% des poils d’une zone traitée au bout de 6 mois mais ne convient pas sur le visage lorsqu'il s'agit de poils fins et clairs.

Médicaments par voie orale contre l'hirsutisme

  • Les pilules contraceptives contiennent des oestrogènes (Hormones femelles). Ces hormones bloquent les effets des androgènes et font disparaître les symptômes. C’est le traitement le plus prescrit pour les cas où l’hirsutisme est important.
  • Anti-androgènes : ces médicaments empêchent les androgènes de se fixer sur les récepteurs cellulaires, c’est-à-dire là où se produit leur action normale. Du coup leur effet s’en trouve annulé. Parmi ces médicaments on trouve la spironolactone, le finastéride et la flutamide.

Médicament d’application locale contre l'hirsutisme

  • L’Eflornithine est une nouvelle crème dont l’action consiste à bloquer les cellules qui fabriquent les poils dans la peau. La pousse de nouveaux poils est ainsi fortement diminuée. L’effet se verra au bout de 2 mois (il faut attendre que les poils présents tombent) et la repousse recommence dès l’arrêt des apllications.