Questions sur la désensibilisation allergique ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
 

La désensibilisation est une méthode de traitement qui permet de guérir les personnes présentant des allergies quelles qu’elles soient

On les prescrit dans le cas du rhume des foins (rhinite saisonnière ou rhinite allergique) mais aussi dans les allergies aux acariens des poussières, des allergies aux poils d’animaux ou encore au venin d’abeilles ou de guêpes. Cette méthode fêtera en 2011 ses 100ans d’existence.

Au cours des 100 dernières années le nombre de maladies respiratoires allergiques a énormément augmenté. Actuellement on estime que le 30% des populations des pays industrialisés est touché par une rhinite allergique. Cette sensibilité augmentée provient certainement de la pollution qui favorise la sensibilisation aux substances allergisantes contenues dans les plantes.

Il existe de nombreux médicaments dont certains à base de plantes (notamment la pétasite) mais ils n’agissent que pendant leur administration et n’empêchent pas l’allergie de réapparaître l’année suivante. Le seul traitement qui permet de se débarrasser définitivement de l’allergie, est la désensibilisation. Faute de cela on assiste avec le temps à une sensibilisation à un nombre de plus en plus élevé d’allergènes, c'est-à-dire à des plantes ou mêmes des fruits ou des poils d’animaux.

Une désensibilisation dure en moyenne trois ans (5 ans pour les guêpes et abeilles). Elle est efficace dans le 80% des cas. Elle consiste à injecter sous la peau des allergènes de la plante (ou de tout autre substances) qui provoque la rhinite, d’abord en très faibles quantités puis en les augmentant progressivement. Avec le temps il se développe des antigènes (défenses naturelles du corps) qui bloquent les allergènes (substances de la plante qui provoquent l’allergie) et l’allergie finit par disparaître.

Jusqu’à peu la méthode d’administration était des injections sous la peau. Actuellement il existe des produits que l’on peut donner par voie orale (sous la langue).

Un des désavantages de cette méthode est sa durée. Un autre est le risque de réactions allergiques importantes juste après l’injection ce qui oblige le patient à rester une ½ heure chez le médecin lors de chaque injection.

Les recherches actuelles sont sur la voie de produits ayant moins d’effets secondaires et encore plus efficaces.

Conditions pour procéder à une désensibilisation :

  • Avoir au préalable identifié l’allergène (la substance responsable de l’allergie)
  • Disposer des produits adaptés à la désensibilisation envisagée
  • Avoir la preuve scientifique que la désensibilisation est efficace pour la substance incriminée
  • Impossibilité d’éviter le contact avec le produit allergisant (on peut par exemple se débarrasser d’un chat plutôt que de se faire désensibiliser)

Contre-indication à une désensibilisation :

  • Asthme bronchique mal contrôlé par un traitement symptomatique
  • Traitement avec des bétabloquants ou des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (traitement des maladies cardiaques ou de l’hypertension artérielle)
  • Grossesse ou allaitement
  • Epilepsie
  • Traitements immunosuppresseurs en cours (généralement en cas de cancer)

Allergie ou intolérance alimentaire ?

L'allergie peut être mortelle

L’allergie au latex

Allergies au nickel

Oeufs de cailles contre l'allergie