Lymphomes non Hodgkiniens, cancers système lymphatique autre Hodgkin

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens ont en commun le fait que sont les cellules du système lymphatique (globules blancs lymphocytes) qui sont la source des cancers

On appelle lymphomes hodgkiniens les tumeurs du système lymphatique dans lesquelles on trouve des cellules de Reed-Sternberg.

On appelle lymphome non hodgkinien un groupe de cancers du système lymphatique dans lesquels on ne trouve pas de cellules de Reed-Sternberg.

Il est important de distinguer ces deux groupes de cancer car leur traitement et leur pronostic est différent. Les lymphomes non hodgkiniens sont plus fréquents que la maladie de Hodgkin.

On classe les lymphomes non hodgkiniens en deux types en fonction du type de lymphocytes en cause :

Cellules B : les lymphocytes B sont des cellules produisant des anticorps contre les microbes. Certains lymphomes ont pour origine un développement anormal de ces lymphocytes B. On en distingue plusieurs sous-types : à grandes cellules B : de type folliculaire, lymphome de Burkitt.

Cellules T : Les lymphocytes T sont des cellules qui détruisent les microbes en les « avalant » (phagocytant) directement. Certains lymphomes ont pour origine un développement anormal de ces lymphocytes T. Dans ce groupe on distingue également des sous-types.

Cette distinction entre lymphomes à Cellules B ou T est utile pour le traitement.

Symptômes du des lymphomes non Hodgkiniens

  • Tuméfaction indolore des ganglions lymphatiques au cou, aine, aisselles.
  • Fièvre
  • Sudations nocturnes
  • Fatigue
  • Perte de poids
  • Douleurs abdominales ou thoraciques

Diagnostic :

  • Ponction-biopsie d’un ganglion et examen au microscope
  • Examen de sang
  • Scanner ou IRM pour évaluer l’extension de la maladie
  • Ponction de moelle pour déterminer si elle est envahie par les cellules malignes

Traitement :

Dans certains cas, lorsque le lymphome est peu agressif, qui ne fait pas ou peu de symptômes, on peut se passer de traitement et se contenter de faire des contrôles.

Lorsque la maladie est symptomatique on peut appliquer la chimiothérapie ou la radiothérapie voire dans les cas résistants la transplantation de cellules souches (voir traitement de la maladie de Hodgkin).