Mal des voyages, vertiges, nausées, vomissements

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le mal des voyages peut survenir avec n’importe quel type de transports

Le mal des transports se manifeste par une sensation de malaise, puis des vertiges, des nausées et des vomissements.

Le mal des transports résulte d'un déséquilibre entre la perception des mouvements du corps par les systèmes visuels et vestibulaires (système situé dans l'oreille interne qui nous donne la position du corps : vertiges).

On peut diminuer les risques de souffrir du mal des transports en prenant certaines précautions :

En voiture :  se placer sur le siège de devant

En train :  en s’asseyant dans le sens de la marche

En avion : en se plaçant au niveau de l’aile et en bateau en prenant une cabine proche du niveau de l’eau afin d’être le moins possible soumis aux mouvements de l’avion ou du navire.

Lorsque l’on peut voir l’extérieur, il faut fixer la ligne d’horizon et se tenir la tête droite dans son siège. Il faut éviter de fumer et de boire de l’alcool.

Médicaments contre le mal des voyages

Les anti-histaminiques qui sont principalement utilisés dans le traitement des allergies mais qui se montrent également efficaces dans le mal des voyages.

La scopolamine : ce médicament est utilisé par les oculistes pour obtenir une dilatation de l’iris (mydriase).  Il a un bon effet dans le mal des transports lorsqu’il est appliqué sous forme de patch. Il faut demander l’avis d’un médecin avant de l’utiliser car il est contrindiqué notamment chez les personnes souffrant de glaucome ou d’hypertrophie bénigne de la prostate. Il faut bien se laver les mains après l’application et ne pas se frotter les yeux au risque de provoquer une dilatation de la pupille. On l’applique quelques heures avant le début du voyage. Son effet dure 72 heures.