Insomnie, difficultés de sommeil

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les types d’insomnie

  • Difficulté d’endormissement
  • Difficulté du maintient du sommeil
  • Réveil prématuré

  • Sommeil non réparateur

Les causes possibles de l’insomnie 

  • Syndrome des jambes sans repos (Restless legs syndrome)
  • Insomnies d’origine cardiaque - Douleurs et autres symptômes qui empêchent le sommeil
  • Asthme
  • Problèmes de thyroïde
  • Traumatismes crâniens
  • Dépressions
  • Burn-out (épuisement professionnel)
  • Stress
  • Jet lag (lors des voyages - conséquence de vols traversant plusieurs fuseaux horaires)
  • Drogues, alcools et médicaments

Le syndrome d’apnées du sommeil ( SAS) pose un problème au dormeur qui ne se rend d’ailleurs pas toujours compte de la situation. Il se manifeste par des apnées (arrêts de la respiration) qui peuvent durer 10 à 20 secondes, puis le dormeur reprend un rythme respiratoire normal. Ce phénomène est trois fois plus fréquent chez l’homme que chez la femme. Il se produit surtout chez les personnes obèses. Il entraîne pendant la journée des « coups de pompe » qui plongent le sujet dans de brusques accès de sommeil. Ces endormissements impromptus sont souvent la cause d’accidents de la circulation ( perte de la maîtrise du véhicule inexpliqué) Ils sont dus à un relâchement de la musculature des voies respiratoires qui s’affaissent et provoquent un blocage au passage de l’air. Ce relâchement de la musculature se produit pendant la phase de sommeil paradoxal. Il se manifeste également par des ronflements importants. Ces apnées du sommeil sont favorisées par le surpoids, la prise de médicaments ou la consommation d’alcool avant le coucher.

 

Le syndrome des jambes sans repos se caractérise par un « agacement » des jambes qui contraint le dormeur à les bouger sans arrêt. Il se manifeste la plupart du temps en soirée ou au moment du coucher. Il peut être à l’origine de graves difficultés d’endormissement. Mais ce phénomène peut aussi apparaître pendant le sommeil, d’où réveils à répétions et donc sommeil fragmenté.