Hoquet, les causes

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le hoquet est un phénomène involontaire mais exaspérant

Il survient brutalement et qui disparaît dans la majorité des cas, spontanément et assez rapidement.

Rarement , il peut durer des heures ou des jours. Dans ce cas, il Il faut alors chercher une maladie sous-jacente.

Le hoquet est dû à des contractions violentes et répétées du diaphragme, muscle qui sépare le contenu de l'abdomen des poumons. Ces contractions s'accompagnent d'une fermeture de la glotte ce qui produit le bruit caractéristique.

Causes  du hoquet

Les cas habituels surviennent après un repas trop abondant, la prise d'alcool, de boissons gazeuses ou de stress.

Dans les cas graves et persistants, qui sont rares, il faut rechercher une maladie sous-jacente responsable. Il s'agit le plus souvent de maladies qui irritent le nerf vague (nerf qui commande au diaphragme) ou qui touchent directement le diaphragme ou alors de lésions du cerveau. Le nerf vague sort de la boîte crânienne et descend le long du coup puis dans le médiastin jusqu'au diaphragme.

Maladies se situant dans le thorax

  • Tumeurs ou infections des poumons
  • Infarctus ou inflammation des enveloppes du cœur (péricardite)
  • Masses médiastinales comme des ganglions ou des tumeurs (le médiastin est l'espace qui situe entre les deux poumons. Il contient notamment l'œsophage et la trachée)

Maladies se situant dans l'abdomen

  • Tumeurs de l'estomac, du pancréas ou du foie
  • Maladies cérébrales :
  • Tumeurs cérébrales
  • Méningites ou encéphalites

Facteurs métaboliques

Dérèglement du sucre dans le sang au cours du diabète et de son traitement (soit trop de sucre = hyperglycémie ; soit trop peu = hypoglycémie) ; Anomalies des taux de Calcium, sodium ou potassium, souvent en rapport avec des maladies rénales.

Autres :

Durant ou après une anesthésie ; la prise de corticoïdes ou de tranquillisants.

Traitements :

On peut raccourcir les épisodes de hoquet banal en faisant un exercice de Valsalva, c'est-à-dire, en remplissant d'air les poumons, se pincer ensuite le nez et souffler de manière continue comme si on voulait chasser l'air. Cela met l'air sous pression dans les poumons et bloque le diaphragme

Pour les hoquets de longue durée on prescrit à la fois des neuroleptiques comme la Chlorpropazine et des médicaments qui agissent sur localement comme le métoclopramide (Primpéran) ou le dompéridone voire un relaxant musculaire comme le Baclophen (Liorésal). Dans les cas rebelles on prescrit aussi des anti-parkinsonniens comme la L-Dopa (Madopar).

Dans certains cas on peut introduire une sonde dans l'estomac pour le vider de son contenu et ainsi le détendre. Dans les cas résistants aux médicaments il est possible de faire une anesthésie sélective du nerf vague afin de bloquer le hoquet. En toute extrémité on pose un système de stimulation électrique sur le nerf vague afin d'inhiber son fonctionnement

Prévention en cas de hoquet fréquent

Chez les personnes sujettes au hoquet et n'ayant pas de problèmes particuliers, il est conseillé de :

  • éviter les boissons gazeuses
  • manger lentement

Essayez également de :

  • Sucer un quartier de citron