Hépatite B, maladie infectieuse du foie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L'hépatite B est une maladie infectieuse du foie due à un virus

Le virus existe de manière endémique (cela signifie que beaucoup de personnes en sont atteinte) dans certaines régions du monde.

L'hépatite B est plus grave que les autres hépatites car elle peut donner des complications sérieuses

Comment se transmet l'hépatite B  ?

La maladie se transmet de personne à personne par l'intermédiaire du sang, du sperme, des sécrétions vaginales et de la salive. Ainsi la contamination se fait par :

  • Contact sexuels
  • Matériel d'injection souillé de sang d'une personne infectée. Cela est surtout vrai pour les toxicomanes qui se passent les seringues et les aiguilles. En médecine on utilise du matériel jetable de sorte que ce risque n'existe pas.
  • Utilisation de rasoirs ou de brosse à dents d'une personne infectée
  • D'une mère infectée à son enfant au moment de l'accouchement.
  • Transfusions sanguines : Ces cas sont très rares car le sang des donneurs est testé.
  • Patients sous hémodialyse pour insuffisance rénale

Hépatite B aiguë et chronique :

L'hépatite B aiguë peut devenir chronique, c'est-à-dire que l'infection peut persister dans le foie et provoquer des lésions graves.

On parle d'hépatite aiguë lorsque l'infection guéri dans les 6 mois. Dans ce cas l'immunité naturelle du malade parvient à se débarrasser spontanément du virus. Il n'y a aucunes séquelles.

On considère que l'hépatite B est chronique lorsque l'infection persiste au-delà de 6 mois. La majorité des enfants infectés en dessous de 5 ans développent des hépatites B chroniques. Lorsque l'infection passe au stade chronique, les symptômes disparaissent. Toutefois le virus reste dans le foie et poursuit son action néfaste sur les cellules hépatiques.

Symptômes de l'hépatite B :

Les symptômes se manifestent dans les 2 à 3 mois suivant la contamination. Ils peuvent se présenter comme suit :

  • Douleurs abdominales
  • Urines foncées
  • Peau et blanc des yeux jaune
  • Douleurs articulaires
  • Nausées, vomissements, perte d'appétit
  • Fatigue

Ces symptômes peuvent être très discrets voire totalement absents de sorte que l'infection peut passer totalement inaperçue

Complications de l'hépatite B :

En cas d'hépatite aiguë, 1% des patients va développer rapidement une hépatite fulminante, c'est-à-dire des lésions étendues du foie conduisant très vite à une insuffisance hépatique (voir : foie, anatomie et fonctions)

En cas de passage à la chronicité, l'hépatite B peut entraîner les complications suivantes :

Cirrhose hépatique : Dans 20% des cas, sous l'effet de l'infection et de l'inflammation chronique due aux virus, les cellules du foie vont être détruites et remplacées par du tissu fibreux. Ainsi, d'une part le foie ne sera plus capable d'assumer ses fonctions (voir foie : anatomie et fonctions) ce qui va conduire à une insuffisance hépatique potentiellement mortelle et d'autre part, les modifications de la structure anatomique du foie vont conduire à produire une hypertension dans le système veineux hépatiques avec des conséquences néfastes sur de nombreux organes.

Cancer du foie : l'hépatite B chronique favorise le développement d'un cancer du foie.

Insuffisance hépatique : incapacité du foie à remplir ses fonctions

Infection par une autre forme d'hépatite, la D. Se virus se trouve souvent associé à celui de l'hépatite B car il a le même mode de transmission. Il ne peut toutefois croître qu'en présence d'une infection par le virus B.

Insuffisance rénale : Le virus de l'hépatite B peut parfois provoquer une insuffisance rénale qui nécessite un traitement par dialyse.

Vasculite : rarement une inflammation secondaire des vaisseaux sanguins peut accompagner une infection par le VHB

Diagnostic   :de l'hépatite B :

Comme pour les autres hépatites, on utilise les examens suivants (voir : foie, anatomie et fonctions)

Dosage des enzymes du foie

Sérologie des différentes hépatites, c'est-à-dire mise en évidence des anticorps du virus spécifique infectant le foie. Ce test permet également de savoir si l'infection est aiguë ou chronique.

Parfois ponction-biopsie dans les forme chronique pour évaluer la gravité des lésions.

Traitements de l'hépatite B :

Préventif : en cas de contact accidentel (piqure, sang ou autre) avec du matériel provenant d'une personne infectée, on peut prévenir le développement de la maladie par l'injection d'immunoglobuline de l'hépatite B. Il s'agit de donner à la personne infectée des défenses (anticorps) spécifiques de l'hépatite B qui vont attaquer les virus présents et les détruire avant même qu'ils aient pu infecter le foie. Cela ne fonctionne que si le traitement est réalisé dans les 24 heures suivant la contamination.

Traitement de l'hépatite B aiguë : Dans un premier temps, le médecin se contente de donner des médicaments ayant pour but de calmer les symptômes.

Traitement de l'hépatite B chronique : si l'hépatite B devient chronique ou si l'on découvre une hépatite déjà au stade chronique, on peut appliquer les traitements suivants :

Interféron : on administre se médicament à raison de 3 injections/semaine pendant 6 à 12 mois en faisant des contrôles réguliers de l'évolution de l'infection.

Greffe de foie : dans certains cas, lorsque les lésions du foie sont trop avancées, il ne reste comme possibilité de traitement que de greffer un nouveau foie

Prévention  de l'hépatite :

Il existe un vaccin contre l'hépatite B. Il confère une immunité pendant une dizaine d'années. Il est parfois combiné avec le vaccin de l'hépatite A

Mise à l'arrêt de travail des personnes avec hépatite B, actives dans le profession de la santé

Hépatite A

Hépatite C

Hépatite D